Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Association Tunisienne Contre le Cancer (ATCC)

Pays : Tunisie ATCC
Président : Farhat BEN AYED
Contact : Mohamed MAAMER
Adresse : Imm SNIT Bl du 9 Avril 1938
1006 Tunis
Téléphone : +216 71561184
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.atcc.org.tn
Facebook : ATCC-Association-tunisienne-de-lutte-contre-le-cancer

Tunisie- Filles et garçons face au tabac

BN2433cigLes différences entre garçons et filles face au tabac est expliquée par des facteurs socioculturels. 
Les filles qui fument sont-elles le plus souvent décrites comme extraverties, sûres d’elles, rebelles et socialement habiles. Les Garçons sont le plus souvent décrits comme socialement immatures, anxieux, inquiets caractériels.
Chez les garçons l’âge de la première cigarette est le même qu’on soit en milieu rural ou urbain.
Les filles fument plus tard que les garçons et beaucoup moins.
Lire la suite : medicalnews.com

Tunisie : Le cancer colorectal lié à une bactérie

Deux nouvelles études, dont une impliquant des chercheurs de l'Université Simon Fraser de Vancouver (SFU), ont établi un lien pour la première fois entre le cancer colorectal humain et un microorganisme spécifique.

Les études qui viennent d'être publiées dans le journal en ligne Genome Research ont montré que, dans 99 cas de patients atteints du cancer colorectal sur 100, la bactérie de type Fusobacterium était plus de cent fois plus présente dans les tumeurs que dans les tissus sains. Le cancer du côlon est la deuxième cause de mortalité liée au cancer.

Rob Holt, maître de conférences en biologie moléculaire et en biochimie, et chercheur à l'Agence du Cancer de Colombie Britannique (BC Cancer Agency), est l'un des principaux auteurs de cette étude. Il précise : "Nous avons été surpris par ces résultats. Bien que la bactérie Fusobacterium soit connue en tant qu'agent infectieux, elle est rarement présente dans l'intestin et n'avait jamais été associée au cancer jusqu'à présent". Il faut maintenant établir si l'infection par Fusobacterium cause ou précède les tumeurs colorectales.

Lire la suite : www.medicalnews.com.tn

Tunisie : Dons de l’ATCC pour les régions de Thala, Tabarka et Metlaoui

atccL’Association tunisienne de lutte contre le cancer (ATCC) fera des dons au profit de la région de Thala et des hôpitaux de Tabarka et de Metlaoui.

Pour la région de Thala (centre-ouest), le don sera constitué d’une ambulance de marque Mitsubishi diesel 10 chevaux, qui sera livrée au directeur de l’hôpital de Thala, vendredi 9 septembre, d’équipement médical, de 2 chaises roulantes, de 2 chariots brancards, de 2 tables d’examen, de 3 glucomètres, 3 boîtes de 50 tests et 2 tensiomètres, et de médicaments. L’Atcc, qui enverra aussi des provisions alimentaires et des vêtements neufs à des familles de la région, avait donné, en mars, dix bourses de 500 dinars l’une, pour 10 étudiants et étudiantes de Thala.

Lire la suite : kapitalis.com

Tunisie : Cancer, 10 mille nouveaux cas par an

Les attentes des patients cancéreux des derniers essais thérapeutiques, l’état actuel de la cancérologie en Tunisie et les retombées du tabagisme sur la santé constituent les points saillants de la 18ème journée nationale de lutte contre le cancer prévue pour le 13 novembre à Tunis. Tunis - Le Quotidien Organisée par l’Association Tunisienne de Lutte contre le Cancer (ATCC) en parallèle avec la 5ème Journée nationale de la douleur et des soins palliatifs, cette journée éclairera la lanterne sur les attentes des patients cancéreux des derniers essais thérapeutiques. Les spécialistes en cancérologie s’attendent à ce que les nouveaux traitements permettent d’allonger la durée de vie des cancéreux, d’empêcher la récidive de certains types de cancers et de sauver 48% des patients. Les résultats d’une enquête nationale sur le cancer seront présentés en marge de cette journée. Le Dr Farhat Ben Ayed, président de l’ATCC, souligne que la Tunisie enregistre 10 mille nouveaux cas de cancer par an. Le cancer du sein tient le haut du pavé avec 1000 nouveaux cas annuellement. Chez l’homme, la palme revient au cancer du poumon avec 400 nouveaux cas par an. Une étude sur les risques que présente le tabac sera également au centre du débat. Cette étude montre, selon le Dr. Ben Ayed, que les Tunisiens fument de moins en moins.

Lire la suite :www.tunisia-today.com

Tunisie, les registres du cancer

Les registres du cancer constituent une part essentielle de tout programme de lutte contre le cancer. A l'origine, l’objectif visé à travers les registres de morbidité était limité à la description de la situation épidémiologique, à l'étude des tendances et de la répartition géographique des cas. 

Par la suite d'autres domaines d'utilisation des registres ont été identifiés, en particulier:
- la contribution à l'étude de l'histoire naturelle de la maladie, à travers les variations d'incidence au cours du temps.
- la contribution à la recherche étiologique
- l’aide à la recherche clinique sur le plan pronostique.
- l’aide à l'identification des besoins, à la planification sanitaire et à l’élaboration des stratégies de prévention.

Aspects méthodologiques
Un certain nombre d’étapes doivent être franchies pour rendre le registre opérationnel.

Recueil des données

Recherche de cas :
Tous les cas considérés comme malins doivent être mentionnés au registre à savoir tous les cas de carcinomes et de sarcomes ainsi que tous les cas considérés comme malins (ref : chapitre Morphologie de la CIM-O). Cette recherche de cas doit se faire auprès de toutes les sources de données potentielles dans les deux secteurs public et privé ainsi qu’auprès de la sécurité sociale.

Les principales sources de données sont les laboratoires d'anatomo-pathologie, les centres anticancéreux et les services hospitaliers assurant le diagnostic et la prise en charge des cancers. Les données de mortalité constituent également une source importante de données.

Nature des données à recueillir :
Les données à recueillir sont relatives aux caractéristiques sociodémographiques (lieu de résidence, sexe, date de naissance, état civil, activité professionnelle) et aux caractéristiques de la tumeur. Il s’agit de :

- la date de diagnostic : Il n'y a pas un consensus sur la façon de déterminer cette donnée : date de début des symptômes? ou date de la première consultation? ou encore date à laquelle le diagnostic de cancer a finalement été posé ? C'est cette dernière date qui est souvent retenue.
- les modalités du diagnostic : le diagnostic a-t-il été confirmé par l'histologie ou par la cytologie ? ou bien s’agit-il d’un diagnostic de présomption sur la base d'arguments cliniques ou para-cliniques (imagerie, biologie.....).
- la nature de la tumeur : siège et type histologique, différenciation..... On s’intéressera également au traitement prescrit (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie....) et au suivi des patients.

La qualité de recueil des données est tributaire de l'adhésion du corps médical. L'accès aux dossiers médicaux doit être aisé pour les médecins chargés de la collecte des informations. Il est de même indispensable d'accéder aux certificats de décès et d'obtenir rapidement des renseignements relatifs aux malades décédés auprès des médecins traitants. Dans tous les cas le personnel du registre doit se déplacer de façon périodique, pour collecter et/ou vérifier et/ou compléter sur place les informations.

Lire la suite : Medicalnews.com