Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Qui est Saïd Aidi, ministre de la santé ?

Sad Aidi ministrePour une surprise, c'en est une, bien bonne. On s'attendait à voir Saïd Aïdi élu député passer au moins une année au Bardo. Ou, s'il devait rejoindre le gouvernement, prendre la tête d'un département technique (les TICS), stratégique pour l'avenir (l'Enseignement supérieur et la Recherche scientifique) ou, carrément politique. Mais, le voilà envoyé sur la butte de la Rabta, présider en ministre aux destinées d'un secteur à la fois technique, stratégique et politique : la Santé. Discret avant la révolution, connu surtout par les anciens élèves des grandes écoles, engagé dès le 14 janvier 2011 avec les jeunes de sa génération, nommé ministre de l'Emploi dans le gouvernement de Ghannouchi 2, confirmé en poste par Caïd Essebsi, il se révèlera un bon politicien qui apprend vite et milite sincèrement.


Lorsqu'il passera le relais, après les élections du 23 octobre 2011, à Abdelwaheb Maatar (CPR), on s'attendait à ce qu'il reprenne un poste élevé dans une multinationale, mais le voilà choisir de rester à Tunis et s'offrir une année sabbatique. Voyant l'œuvre de la Troïka au pouvoir, il ne pouvait plus garder son indépendance et refuser de prendre sa carte dans un parti politique. L'occasion se présentera lors de la fusion Afek-PDP pour créer Al Jomhoury. Saïd Aïdi, fortement sollicité par les uns et les autres, acceptera de s'y joindre. Pas pour longtemps. Afek reprendra ses billes et Saïd fera alors son ultime choix : rallier le tout naissant parti Nidaa Tounes pour s'occuper des jeunes.

Lire la suite