Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Ligue Sénégalaise de Lutte Contre le Cancer (LISCA)

Pays : Sénégal LISCAPrésidente : Dr Fatma GUENOUNE
Adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet :
Facebook : Ligue-sénégalaise-contre-le-cancer

Sénégal : Sensibilisation sur le cancer du col de l'utérus

Les femmes de Podor prêtes à vaincre le mal - Ayant longtemps cru que le fléau ne les concernait pas, les femmes du département de Podor ont, maintenant, conscience que le cancer du col de l'utérus est bien présent en leur milieu grâce à des informations reçues lors d'un 'Ndogou' dit de sensibilisation. Aussi, se disent-elles prêtes à tout faire pour vaincre le mal.

Selon les spécialistes de la santé au Sénégal, plus de cinq cent mille femmes qui se trouvent dans le monde souffriraient du cancer du col de l'utérus. Ce qui représente 80 % à 85 % des cancers dans les pays sous-développés. Toutefois, la mortalité spécifique est aujourd'hui située à 50 %. Et c'est pour prendre les devants et toutes précautions utiles que les femmes de la commune de N'Dioum ont jugé nécessaire d'échanger sur les stratégies de dépistage du cancer. Réunies en association créée, il y a une dizaine d'années, ces femmes ont, pendant cinq heures d'horloge, débattu sur l'aspect sensibilisation à mener pour freiner cette pathologie qui prend des proportions assez inquiétantes dans le monde, mais aussi au Sénégal et, plus particulièrement, dans leur département.

Lire la suite :afriquejet.com

Cancer du col de l’uterus au Sénégal

Au Sénégal, 75% des femmes se font consulter à un stade très tardif pour le cancer du col de l’utérus. Aussi, ont-elles peu de chance de guérir. C’est ce qu’a déclaré, samedi, à Dakar, le Dr Abdou Aziz Kébé de l’Institut du cancer de l’Université de Dakar et membre de l’Association prévenir de lutte contre le cancer. «Chaque année, il y a près de 13 millions de nouveaux cas de cancer parmi lesquels il y a près de 7 millions de décès», souligne-t-il.

Le cancer du col de l’utérus est une malade qui tue beaucoup de personnes en Afrique. Et au Sénégal, 75% des femmes vont se faire consulter à un stade très tardif. De ce fait, elles ont peu de chance de guérir. C’est ce qu’a déclaré, samedi, lors d’une conférence de presse qu’il animait, en marge d’une rencontre sur le cancer du col de l’utérus, initiée par l’Association prévenir de lutte contre le cancer dont il est membre, le docteur Abdou Aziz Kébé de l’Institut du cancer de l’Université de Dakar.

Lire la suite : Seninfosante.com

Sénégal : L’interdiction de fumer dans les lieux publics : Pour ou contre ?

Ennemi numéro 1, le tabac est responsable de 30% des cancers au Sénégal. Il tue plus que le VIH/Sida, le Paludisme et la Tuberculose réunis.

Selon la Ligue Sénégalaise contre le Cancer (Lisca), le tabac est aussi responsable de 25% des maladies du cœur et 85 % des maladies des poumons.

Chaque année, on estime à 20.000 le nombre de nouveaux cas de cancer au Sénégal, avec un taux de mortalité estimé entre 70 et 80%. Rien qu’à l’Institut du cancer de l’Hôpital Le Dantec, on enregistre à peu près 1000 cas de cancer par an.

Lire la suite : Leboytownshow.com

Sénégal : Cancer de l'enfant , vers la gratuité du traitement

Le Sénégal va généraliser la gratuité du traitement chez les enfants atteints du cancer, a annoncé le ministre de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada.

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, Modou Diagne Fada a annoncé la gratuité du traitement des enfants atteints du cancer. Le ministre de la santé soutient totalement la campagne de la Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA).

Le cancer fait partie des priorités du ministère de la Santé et de la Prévention, Modou Diagne Fada va mobiliser des fonds visant à réhabiliter les locaux de l'Institut du cancer de l'hôpital Aristide Le Dantec.

Grâce à l'aide de la Chine, le Sénégal demeure "le premier pays de la sous-région en matière de traitement du cancer". Les gens viennent de Côte d'Ivoire, du Burkina Faso et des autres pays africains pour recevoir des soins au Sénégal.

Selon le ministre de la santé, l'hôpital Dalal Jamm de Pikine sera bientôt équipé d'un accélérateur de particules permettant d'améliorer le traitement du cancer au Sénégal.

Lire la suite : Senegal-actu.com

Les cancers au Sénégal

Le cancer, une maladie de riches chez les pauvres "

Une des premières causes de mortalité dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la Santé, est le cancer, considéré il n y a guère comme une maladie de riches, s'impose peu à peu chez les pauvres au Sénégal. Et à la différence du Sida, du paludisme etc, la plupart des patients atteints du cancer en meurt faute de moyen pour prendre en charge cette maladie onéreuse au regard du coût des médicaments par rapport niveau de vie des populations.

En 2008, on a enregistré 6 646 nouveaux cas de cancer au Sénégal, d'après les chiffres officiels. Parmi ces cas, le cancer du col de l'utérus est le plus fréquent suivi du cancer du foie, du sein et de la prostate, indique la présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA), Dr Monique James Thiam.

Mais pour avoir une idée approximative du nombre de décès causé par cette maladie, il faudra multiplier ce chiffre officiel (6646) par deux « pour être proche de la réalité car il y a beaucoup de patient qui meurent chez eux », souligne le Pr Mamadou Diop de l'Institut de cancérologie de l'hôpital Le Dantec de Dakar.

La mortalité due au cancer est élevé à cause du dépistage tardif et la cherté du traitement de la maladie, ajoute-t-il en relevant que « 75 à 80% des malades viennent en consultation à des stades avancés ».

Lire la suite: Afriscoop.net