DR MARC KELLER PARLE DE LA PRÉVENTION EN MILIEU SCOLAIRE

Séquence 01.Image fixe004 2En séjour à Brazzaville ou il a pris part à la 6ème rencontre de l'Alliance des Ligues Francophones, Africaines et Méditerranéennes contre le cancer (www.aliam.org), Dr. Marc Keller, Directeur Général de la Fondation Toulouse Cancer était l'invité de l'Emission ça se passe à l'école du dimanche 11 juin 2017.

Pouvoir la vidéo veuillez cliquer ici.

Le projet de création d'un Réseau d'Ecole-Santé au Congo est le résultat du programme de formation de chargé de prévention en milieu scolaire, initié par l'ALIAM et exécuté par la Faculté de Médecine de Sousse (Tunisie), l'Université Numérique Francophone Mondiale et l'Université Senghor. La Fondation Calissa Ikama est l'une des premières associations membres de l'ALIAM à en être bénéficiaire.

Diffusée sur DRTV (www.oraoplay.com/webtv/drtv), ça se passe à l'école est un magazine qui fait la part belle à l'éducation. Suiviez cette émission chaque dimanche 17 heures, sur le canal 332 du bouquet Canalsat Afrique.

LE PROJET 1122: RENDRE TOUTE INFORMATION SUR LES CANCERS ACCESSIBLE A TOUS

l'affiche du 1122Le projet vise à rendre toute information sur les cancers accéssibles à tous.

D'après le rapport 2015 de l'Agence de régulation des postes et communications éléctroniques, le téléphone portable était accessible à 90% de la population au Congo, c'est ce qui justifie la mise en service d'un numero vert, le 1122 (appel gratuit pour les abonnés Airtel).

Chaque appel entrant passe par un serveur vocal intéractif qui permets de définir le besoin réel de l'appelant.

Certaines informations telles que, les particularités des cancers pédiatriques, les principaux signes d'alertes, les cancers pris en charge par la Fondation Calissa Ikama ou encore les centres de prise en charge, trouvent leur reponse en suivant les directives du serveur vocal intéractif.

Selon le besoin, l'appelant peut décider d'entrer directement avec le téléopérateur qui va, soit apporter quelques ecclaircissements sur les informations du SVI, soit offrir une écoute attentive et humaine, soit orienter vers un centre spécialisé.

En aucun cas, les téléopérateurs ne donnent, ni un diagnostic, ni un pronostic quelconque, parce que ce n'est pas leur rôle.

Afin d'inciter plusieurs personnes à appeler le 1122 des spots publicitaires sont produits et diffusés à la télévision grâce au partenariat avec la société de téléphonie Mobile Airtel.

Visionner notre plus récent spot

LUTTE CONTRE LES CANCERS DE L'ENFANT AU CONGO: SOMMES-NOUS SUR LA BONNE VOIE?

DSC 0100 1Le 8 juillet 2017, la Fondation Calissa Ikama a célébré son 9ème anniversaire sans avoir réussi à relever l’un de ses principaux défis : la réduction de la très forte mortalité par cancerschez l’enfant au Congo.

Dans l’esprit d’un observateur avéré, cette absence apparente de résultats peut susciter des interrogations sur l’efficacité de l’action de cette organisation dont l’un des objectifs est « Soigner pour guérir ». 
Aussi, la question suivante mérite-t-elle d’être posée : « Est-elle vraiment sur la bonne voie ? »

 Nous venons de faire une évaluation objective sur ce sujet, dans l'article ci-joint nous apportons notre reponse sur cette question.

Veuillez cliquer ici pour télécharger l'article.

Après lecture vous aurez sans aucun doute un avis, des observations ou des suggestions sur ce sujet, merci de les partager avec nous par mail à cette adresse: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., pour qu'en cas de besoin nous corrigions la trajectoire.

Merci aussi de toujours visiter notre page facebook: web.facebook.com/fondationcalissaikama, pour être à jour sur nos activités.

CAMPAGNE INSOUGA 1122: pour combattre la sous-information et le déficit de communication sur les cancers de l'enfant

Logo tombola12

Le 15 février 2017, la Fondation Calissa Ikama et ses partenaires ont lancé la campagne d’information et de communication sur les cancers de l’Enfant à l’occasion de la célébration de la journée internationale des cancers de l’enfant 2017.

Intitulée INSOUGA 1122 (Acronyme de : Informer, Soutenir et Gagner avec le 1122), cette campagne poursuivait plusieurs objectifs :

  1. Contribuer à améliorer la précocité du diagnostic des cancers de l’enfant par la vulgarisation des principaux signes d’alarmes
  2. Contribuer à rendre toute information sur les cancers accessible à la majorité de la population congolaise par la mise en service d’un numéro vert le 1122
  3. Promouvoir le numéro vert, 1122
  4. Mobiliser des ressources financières pour couvrir les charges entrainés par l’organisation de la dite campagne

Initialement prévue du 15 février au 18 mars 2017, la campagne INSOUGA 1122 a du être prolongée jusqu’à la fin du mois d’avril 2017.

Le présent rapport d’étape, est établi pour permettre aux différents partenaires d’apprécier l’évolution de cette campagne.

Il revient sur les grandes réalisations menées et s’achève sur un rapport partiel des finances.

pdfTélécharger le rapport de la campagne

Enregistrer

4ème RENCONTRE DES DONATEURS DE LA FONDATION CALISSA IKAMA

Invitation rencontre des donateurs redim

C'est une tradition à la quelle la Fondation Calissa Ikama ne s'est jamais dérobée depuis la première rencontre des Donateurs en novembre 2013. Organisée dans le but de favoriser l'échange convivial et permettre aux donateurs d'apprecier le respect des engagements pris, cette rencontre est aussi l'occasion d'inciter les Donateurs à s'engager plus durablement aux côtés de la Fondation Calissa Ikama. A l'image des 3 précedentes rencontres, celle de 2017 ne va certainement pas déroger à la règle.

Depuis le 15 février 2014, date de la toute première célébration de la journée internationale des cancers de l’enfant au Congo, la lutte contre les cancers pédiatriques que mène la Fondation Calissa Ikama aux côtés des équipes soignantes, des proches et des concernés, connait des nombreuses avancées significatives.

En effet, en réponse aux problèmes majeurs que rencontrait la lutte contre les cancers de l’enfant au Congo, la Fondation Calissa Ikama avait pris deux grands engagements devant ses donateurs et partenaires.

Ces engagements ont été dotés d’un cadre légal par la signature de 7 accords de partenariats : le premier avec l’Association Clap Congo (porteuse de la Fondation Mely) en janvier 2014 ; le deuxième avec Groupe Franco Africain d’Oncologie Pédiatrique et l’Hôpital femme-Mère et enfants Blanche Gomes en mai 2014 ; le troisième avec la Société Congo Terminal en juillet 2014 ; le quatrième avec le Ministère de la Santé et de la Population en décembre 2014 ; le cinquième avec la Société de Téléphonie Mobile Airtel Congo en Mars 2015 ; le sixième avec la Fondation Burotop Iris en avril 2015 et le septième avec la Fondation IMEX en février 2016.

Ainsi :

En vue de contribuer à l’amélioration de la qualité de la prise en charge, la Fondation Calissa Ikama s’est engagée à :

®     Appuyer le renforcement des capacités des médecins spécialistes (Pédiatres et cancérologues) à la prise en charge diagnostique et thérapeutique des enfants atteints d’un cancer

®     Appuyer l’amélioration des conditions d’accueil par l’équipement de l’espace alloué à l’Unité d’Oncologie Pédiatrique de l’Hôpital Mère Enfants Blanche Gomes

®     Octroyer des aides en médicaments anticancéreux au profit des enfants atteints de 5 types des cancers les plus prolifiques (le cancer du rein, le cancer de l’œil, la leucemie aigue lymphoblastique, le lymphome de Burkit,

En vue de contribuer à l’amélioration de la précocité du diagnostic et ainsi réduire la forte mortalité par cancer chez l’enfant, la Fondation Calissa Ikama s’est engagé à  mettre en œuvre un plan de communication s’articulant autour de projets suivants :

®     La ligne téléphonique « SOS Cancers de l’Enfant »

®     Le projet « Diagnostic précoce des cancers de l’enfant au Congo », projet de renforcement des capacités des prestataires de santé (médecins et agents des soins de santé primaire) à l’identification des principaux signes d’alarmes

®     La campagne de communication et d’information « C’est peut être un cancer », à l’intention des familles par le truchement des établissements scolaires

®     Le Magazine radiotélévisé « Parlons Cancers » en trois langues nationales

Sur trois actions envisagées dans le cadre de l’amélioration de la qualité de prise en charge, la Fondation Calissa Ikama, grâce au soutien de ses partenaires et donateurs a pu offrir à deux Médecins (un Pédiatre et une Oncologue Médicale) des bourses de stages et de formation en cancérologie pédiatrique.

Entre 2014 et 2016, des aides en médicaments pour prendre en charge les 5 principaux cancers pédiatriques ont été faites régulièrement au CHU de Brazzaville.

Calque 3

Il n’a cependant pas été possible d’ouvrir l’Unité d’Oncologie Pédiatrique (UOP) à Blanche Gomes, en raison du retard de la mise en service de cette institution hospitalière.

Quant aux efforts entrepris de délocaliser le projet de l’UOP vers le CHU  de Brazzaville n’ont pas encore donné des résultats escomptés en raison de problèmes de leadership qui font que cancérologues médicaux et pédiatres n’arrivent pas à s’accorder sur un certain nombre des préalables.

Aussi la Fondation Calissa Ikama, le GFAOP et l'Hôpital Général A. SICE (Pointe-Noire) ont-ils amorcé des discussions en vue de délocaliser l’UOP vers Pointe-Noire.

Malgré ces quelques avancées, force est de constater le nombre des décès par cancer chez l’enfant n’a toujours pas baissé, 9/10 enfants meurent toujours, alors qu’au Canada le nombre de guérison est aux antipodes.

C’est pour cette raison que la Fondation Calissa Ikama a en 2015, orienté son action vers la lutte contre le déficit de communication et la lutte contre la sous information, son deuxième grand engagement.

Dans un premier temps il s’est agi de mettre en service un numéro vert, qui devrait servir de fer de lance aux actions de communication et de sensibilisation.

Il s’est agi aussi de préparer et de mener des actions de proximité à l’intention des professionnels de santé et des familles en vue  vulgariser des principaux signes d’alertes des cancers de l’enfant et d’ agir sur des comportements des populations dans le cadre de la Promotion de la Santé (Charte d’Ottawa).

Dans le domaine de la promotion littéraire et artistique, même si la Fondation Calissa Ikama n'a utilisé que moins de 10% de son budget de la période 2014-2016, elle pu réaliser un certain nombre des projets avec des résultats palpables: en 2014 et 2015, la Fondation a organisé deux Focus de l'Education Artistique, en 2015.

Aux termes de ces assises, il a été validé un mémorandum adressé au Président de la République du Congo (2015) et une étude comparative de l'actuel manuel des programmes d'éducation artistiques à la lumière des recommandations de l'UNESCO en la matière.  La première quinzaine littéraire des lycéens (octobre 2015) et la première édition du tournoi "l'école des lecteurs" 2016 ont permis à 100 jeunes de lire 10 oeuvres littéraires indédits, d'en rédiger au moins un résumé et un commentaire, de présenter au moins un exposé sur le resumé et/ou le commentaire, d'échanger avec les auteurs de ces ouvrages, d'écrire 10 nouvelles et d'enregistrer 10 films de lecture.

En mai 2016, la Fondation Calissa Ikama a été séléctionnée par le Bureau de l'UNESCO à Brazzaville pour la production de supports vidéo de sensibilisation des jeunes sur la citoyenneté mondiale et le vivre ensemble.

Des jeunes lycéens qui ont participé au projet "Ecole des Lecteurs" ont été sollicité à cet effet. Un film documentaire de 8 épisodes et un spot publicitaire en 3 langues (Français, Kituba et Lingala) ont ainsi été réalisés.

Sur les 100 jeunes, 5 ont participé au Salon Intérnational du Livre de Paris, une grande première...12473958 1120934807949200 140632303247922683 o

Les donateurs présents à la 4ème Rencontre auront l'occasion d'apprécier tous ces efforts à leur juste valeur.

Invitation rencontre des donateurs redim

Soyez les bienvenus

Enregistrer