Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

CONGO: Plus d'un milliers d'enfants se joignent à la lutte contre le cancer

 Ils ont été 1800 des élèves pour la plupart à signer une pétition initiée par la Fondation Calissa Ikama adressée au Gouvernement de la République par le biais du Ministre de la Santé et de la population. Elle a fait le tour d’une trentaine d’écoles de Brazzaville!

En voici le texte intégral :

Nous élèves, responsables d’établissements scolaires, de Brazzaville.

Entendu que,

-          Le cancer, hier considéré comme une maladie des occidentaux et des riches n’épargne pas les enfants congolais ;

-          Le cancer chez l’enfant, sous d’autres cieux, se guérit à 90 % et qu’au Congo dans 99 % des cas, les enfants atteints de Cancer en meurent faute de dépistage précoce et surtout en raison du coût élevé des traitements ;

Acceptons volontiers de signer cette pétition initiée par la Fondation Calissa IKAMA, pour que le Gouvernement Congolais mette en place un programme national de lutte contre le Cancer, à l’image des programmes nationaux de lutte contre le Paludisme, le Sida et la Tuberculose, afin que tous les enfants atteints du cancer bénéficient d’un diagnostic précoce et d’une prise en charge totale.

Résultat d’une campagne de sensibilisation sur la prévention du cancer organisée pendant un mois, du 1er au 31 janvier 2012, la pétition vient d’être remise au Ministre de la santé et de la population. C’était le samedi 4 février 2012, à l’occasion de la Journée Mondiale contre le cancer.

Une élève entrain de signer la pétition Un groupe d'élèves signant la pétition Un enseignant donne l'exemple 
De gauche à droite: (Photo 1) Une élève signe volontiers la pétition, (Photo 2) dans une autre classe la signature de la pétition suscite beaucoup d'interêt chez les élèves et (Photo 3) un enseignant donne l'exemple.   

 
VERS UNE MISE EN PLACE D’UN PLAN NATIONAL DE LUTTE CONTRE LES MNT
 
  P040212 10.49

C’est du moins ce qui ressort de l’échange qu’a eu le Ministre de la Santé et de la Population et le Secrétaire Général de la Fondation Calissa IKAMA à la réception de la pétition. Il a affirmé que le gouvernement y travaillait sérieusement et que ce plan d’action concernerait toutes les Maladies Non Transmissibles, le cancer y compris.

 Nous ne pouvons que saluer cette avancée qui, le croyons-nous, sera un grand coup de pouce à la lutte.