Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Congo: Lancement à Brazzaville d'une campagne de lutte contre le cancer

BRAZZAVILLE (Xinhua) - C'est par une conférence de presse que la Fondation Calissa Ikama a lancé Dimanche 11 novembre 2012 à Brazzaville une "campagne de lobbying en faveur de la lutte contre le cancer au Congo", où plus de 7.000 cas de cancer ont été enregistrés ces treize dernières années. 

Lancement de la campagne 1

CONFERENCE DE PRESSE DE LANCEMENT
De gauche à droite: Le Professeur Jean Felix Peko (Membre de l'UCC), Madame Yolande Ketta-Mbangutd (Présidente du Conseil d'administration), Fondation Calissa Ikama et M. Jean-Jacques Makaya, Secrétaire Général de la Fondation Calissa Ikama

Intitulée "85 jours pour s'unir contre le cancer : journées d' information et appel à la solidarité", cette campagne d' information qui sera menée dans les deux principales villes congolaises, Brazzaville et Pointe-Noire, a pour but "le réveil de la conscience des décideurs sur les réalités de la lutte contre le cancer au Congo et la présentation des solutions proposées sous forme de projets dans le programme +SOS cancers chez l'enfant au Congo+", a expliqué au cours d'une conférence de presse la présidente du conseil d'administration de la Fondation Calissa Ikama, Yolande Ketta Banguyd.

Selon le pr Jean Félix Peko du laboratoire d'anatomie cytologie pathologique du Centre hospitalier et Universitaire (CHU) de Brazzaville, dans le registre des cancers du 1er janvier 1998 au 31 décembre 2011, un total de 7.074 cas de cancer, dont 412 cas pour les enfants, ont été enregistrés.

professeur Peko 1
Le Professeur Jean Felix PEKO dans son speech devant la presse

Vue des journalistes1
Une vue des journalistes lors de la conférence de presse

Les cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate pour les hommes, le cancer du sein pour les femmes et celui de la rétine (oeil) pour les enfants. "Un enfant sur cinq survit du cancer. 90% des cas décèdent à la suite d'un diagnostic tardif", a-t-il précisé.

Cette campagne est aussi l'occasion de faire un appel à la solidarité dont le but est de lever des fonds, près de 60 millions de F CFA (environ 116.000 USD) qui serviront à financer l'un des projets du programme: "La pédagothèque du cancer de Brazzaville : centre de documentation et d'information sur le cancer".

L'objectif de ce projet est la réduction du déficit de communication sur le cancer avec comme résultat l'amélioration de la précocité du diagnostic.

Près de 500 décideurs sont ciblés par cette action. A l'issue des 85 jours de cette campagne, la Fondation Calissa Ikama espère susciter une "réelle volonté politique, en vue de la mise en place d'un plan national de lutte contre le cancer".

La Fondation Calissa Ikama, qui lutte contre le cancer et œuvre pour la promotion des jeunes écrivains, a été créée à la suite du décès de la plus jeune écrivaine congolaise Calissa Ikama le 11 novembre 2008, mort des suites d'un cancer à l'âge de 15 ans.

Cette dernière a publié à 12 ans, en classe de cinquième, son premier roman "Le triomphe de Magalie" qui lui a valu une reconnaissance nationale.