Rép. dém. du Congo: "Station-service à Kinshasa/Maladies professionnelles: les pompistes exposés au cancer"

Republique-Democratique-du-Congo

A Kinshasa, les pompistes courent le risque de contracter différentes maladies mortelles dans l'exercice de leur tâche quotidienne. Il s'agit par exemple du cancer, de l'altération génétique héréditaire et bien d'autres maladies. Cependant, le ministère de la Santé publique à travers le Programme national de la santé au travail (PNST) et le ministère du travail, emploi et de la prévoyance sociale qui devaient alerter les travailleurs sur les maladies professionnelles, et, prendre des mesures conséquentes; ont privilégié la rhétorique et des défilés annuels.

Lire la suite...

Partenaires contre le cancer

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

PARTENAIRES DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER

Depuis sa création, la Ligue Congolaise Contre le Cancer a bénéficié de donations de plusieurs Partenaires. Nous les remercions tous. Il s’agit notamment :

  1.       Le Gouvernement Provincial du Katanga
  2.       Le Groupe Franco-africain d’Oncologie Pédiatrique (GFAOP)
  3.       La Pathologie Cytologie et Développement (PCD)
  4.       L’Alliance Mondiale contre le cancer (AMCC)
  5.       L’International Network of Cancer Treatment and Research(INCTR)
  6.       L’Alliance des Ligues Francophones Africaines et Méditerranéenne contre le Cancer (ALIAM-MNT)
  7.       La Fondation Veolia
  8.     Groupe Forrest International
  9.     La Tenke Fungurume Mining (TFM)
  10.       La Générales des Carrières et des Mines « »
  11.       La Société Nationale des Chemins de Fer du Congo (SNCC)
  12.       Les Hôpitaux de Lubumbashi
  13.       La Direction de Cliniques Universitaires de Lubumbashi
  14.     Le Directeur de l’Office Congolais de Contrôle (OCC)
  15.       Le Directeur de l’OFIDA
  16.       Les Médecins de Lubumbashi
  17.       Les Personnes Physiques, particuliè:
  18. Dr Koichi Honma (Japon, Dokyo University)
  19. Dr Alain Gaulier (France, Pathologiste Retraité d’Argenteuil)
  20. Prof Raphael Martine (France, Hématopathologiste
  21. Dr Marc Keller (Ligue Nationale Contre le Cancer, France)

Cancer en RDC: Constat alarmant de la prise en charge

Constat alarmant concernant la prise en charge des malades cancéreux en RDC par la médecine non conventionnée.
Plusieurs observations vérifiables montrent que la population congolaise, les intellectuelles y compris pratiquent les médecines non conventionnelles dans le cas des cancers.

Des preuves écrites (rapport d'examens "paracliniques") obtenues de deux patients en phase terminale du cancer (sein et prostate) revèlent que ces patients paient des sommes énormes pour des examens inutiles (une centaine d'explorations pour un patient cancéreux sans faire allusion ni à une suspiscion ni à la confirmation du cancer).

Ces deux malades reçus dans un hopital conventionnel ont fait l'objet de controle radiologique et échographique et le diagnostic de Cancer stade 4 a été confirmé. Comme il n'existe pas de structure spécialisées pour prendre en charge le cancer, ces personnes ont plus aucun espoir de vivre.

C'est triste et très alarmant et cela doit interpeler les autorités politico-administratives pour refléchir deux fois avant d'attribuer l'acréditation des centres de médecine non conventionnelle. Ces deux patients sont l'échantillon non représentatif de plusieurs personnes sans défense ni appui.

La Ligue Congolaise contre le Cancer (LCCC) veillera à ce que de telles supercheries ne puissent plus perdurer.

La RDC ne dispose pas de programme officiel de lutte contre le cancer


Entrée de l'hôpital

Le Médecin chef du service de cancérologie à l’Hôpital général de Kinshasa, docteur Mankoy Bajoko, a déclaré lundi 4 février qu’il est difficile de disposer de statistiques sur le cancer en RDC à cause de l’absence d’un programme national officiel de lutte contre la maladie. Il s’exprimait ainsi à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre cette maladie.

Lire la suite...

Le Rwanda lancera un premier centre rural de traitement du cancer en Afrique de l'Est

Selon le gouvernement, ce centre sera hébergé par l'hôpital de Butaro dans le nord rural du Rwanda, et constitue un élément essentiel de l'ambitieux plan quinquennal du Rwanda pour instituer la prévention, le dépistage et le traitement du cancer au niveau national.

L'ouverture du site est prévue le 18 juillet et représentera une étape historique puisqu'il s'agira du premier centre du genre à apporter un traitement complet du cancer dans une zone rurale d'Afrique de l'Est.

Le Rwanda compte près de 11 millions d'habitants, et aucun oncologue rwandais. Les cancers infantiles, comme la leucémie aiguë lymphoblastique, qui affiche un taux de guérison de 80 % dans les pays modernes, sont pratiquement synonymes de condamnation à mort pour les enfants rwandais.

Les centres d'excellence pour le traitement du cancer (Cancer Center of Excellence) ont pour but de faire face aux limites de ressources actuelles et au fardeau du cancer, toujours croissant au niveau mondial...

Lire la suite : afriquinfos.com