Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Etat des lieux de la LCCC

La cancérologie est une discipline mal connue en RDC. Les cancers sont des maladies au pronostic aggravé par les préjugés de la communauté et par la formation insuffisante du personnel médical. La plupart des malades de cancer sont dans notre pays comme des personnes condamnées et sans espérance. Presque tous finissent par mourir même dans les cas qui peuvent guérir avec un traitement approprié.

 Dans notre pays, les données oncologiques font défaut et la prise en charge quasi inexistante. Les seules références sont les registres de Laboratoire d’Anatomie Pathologique qui d’ailleurs sont à compter au bout des doigts.

Si les malades sont vus à l’hôpital, c’est le plus souvent au stade tardif. Cette arrivée tardive a comme conséquence le retard du diagnostic et l’impossibilité de guérir les malades.

 Le diagnostic précoce et la prise en charge des malades des cancers constituent un facteur de pronostic majeur.

Actuellement, grâce à l’appui de certaines Associations Humanitaires Internationales, plusieurs actions ont vu le jour :

1. L’Association « Pathologie Développement a permis d’installer un mini Laboratoire d’Anatomie Pathologique au sein de l’Hôpital Universitaire de Lubumbashi

2. Le PCD a apporté un appui non moins important en prenant à sa charge le recyclage d’une Technicienne lors d’une formation au Cameroun

3. L’Association GFAOP est active dans notre pays depuis septembre 2009 et son appui dans la prise en charge des cancers de l’enfant ne saurait être ignoré. Cet appui consiste en don en médicaments anticancéreux (ce qui a permis de sauver plusieurs enfants qui étaient atteints de cancer). Il consiste également en la formation de personnel qualifié. A ce jour un Pédiatre est en formation d’oncologie pédiatrique en France.

4. Il faut également mettre dans la ligne des réalisations, la participation de notre pays au programme de Télépathologie (réservée jusque là à l’Hématopathologie) par le groupe IPATH-INCTR

Toutes ces actions, sont des preuves d’une volonté multilatérale de combattre et pourquoi pas de vaincre le cancer.

Nous sommes donc très reconnaissant à l’endroit de tous ceux qui ont eu une oreille attentive aux réalités de la République Démocratique du Congo