Agir ensemble

Pays : République Démocratique du Congo Agir ensemble
Président : Mateus KAMBALE SAHANI
Adresse : Avenue Lusaka, Q. Keshero
BP 485
Goma (Nord Kivu)
Téléphone : +250 788884503
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.agirensemblerdc.blogspot.ch
Facebook :

Linkage between HIV Infection and NCDs

ICASA 2011-Addis Ababa/Ethiopia

Workshop: Linkage between HIV Infection and NCDs

Organizer: Commonwealth Secretariat

 

On December 4-8, 2011 ICASA 2011 conference on HIV/AIDS and STIs has been held in Addis Ababa/Ethiopia and Agir Ensemble has got the opportunity to be represented by Dr Mateus Kambale Sahani with a poster presentation on PMTCT Program.

During the conference, a workshop was scheduled by commonwealth secretariat on the linkage between HIV and NCDs. We have followed interesting presentation on diabetes, Hypertension and cancers for HIV infected people.

It was shown that the linkage between HIV infection and NCDs is very strong and especially for cervical cancer which is a disease fully preventable by simple measures but people don’t pay attention on it and cervical cancer has become the leading cause of death by cancer among women in developing countries.

In many developing countries, cervical cancer screening service is not available and this attitude is not acceptable because people are dying by a preventable disease and HIV infection rate is increasing.

After a talk to commonwealth representatives, it was said that commonwealth could be ready to help to overcome this challenge but applicant should be from a commonwealth member country.

As Democratic Republic of Congo is not a commonwealth member, it could be important to find a partner organization from a commonwealth country to allow us working together for initiation of cervical cancer screening program.

We would like people who can help for this program to contact AGIR ENSEMBLE at: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. or Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. then details contact of commonwealth secretariat can be forwarded to them.

We look forward to hearing back from you very soon.

Best regards,

Mateus Kambale Sahani, M.D.

Agir Ensemble/Health Department.

Rapport de formation et workshop sur la prévention du cancer du col utérin: diagnostique et traitement des lésions précancéreuses

Contexte

Au mois de Janvier 2011, AGIR ENSEMBLE a organisé une formation et un workshop a l’intention des médecins et infirmiers de la ville de Goma avec l’appui financier de l’UICC. Ces activités ont porté sur la prévention du cancer du col utérin: Diagnostic et traitement des lésions précancéreuses. Mais jusque la, nous n’avons pas la machine de cryothérapie, ce qui constitue un obstacle pour la mise en œuvre effective du programme de screening dans nos hôpitaux.

Rapport de sensibilisation sur la prévention du cancer du col utérin : au centre de santé VIRUNGA

Contexte:

 

Dans le cadre de la journée internationale de l'enfant africain, AGIR ENSEMBLE a organisé une séance de sensibilisation sur la prévention du cancer du col utérin avec les mamans amenant les enfants à la vaccination. AGIR ENSEMBLE a profité de cette occasion pour expliquer aux mamans qu'il existe un vaccin contre le virus HPV (virus responsable du cancer du col) pour éviter cette maladie et que ce vaccin devrait être administré aux jeunes filles de 9-12 ans.
Cette activité a été rendue possible grâce à l'appui financier de l'OMS-sous bureau de Goma.

Cancer du col utérin: Le plus fréquent des cancers génitaux

Le cancer du col utérin est le plus fréquent des cancers génitaux. Il tue plus de 3 000 mille femmes chaque année dans les pays développés, surtout entre 40 et 50 ans. Dans le pays en développement, bien que les données soient incomplètes, il n'est pas faux de dire que le cancer du col utérin est un problème de santé publique, qu'il existe beaucoup de facteurs de risque, que le dépistage, même au niveau des formations médicales est peu répandu voire inexistant, que beaucoup d'insuffisances sont observées dans ces pays au niveau des moyens de diagnostic, de traitement comme la radiothérapie ou de personnel entraîné ou qualifié. Le docteur Aloïs Nguma, interrogé sur la maladie explique : le cancer du col de l'utérus se rencontre essentiellement chez les patientes dont l'âge varie de 40 à 60 ans, il faut cependant souligner qu'on le rencontre également chez les femmes âgées de30 ans ou moins.

Les symptômes sont -l'hémorragie génitale (post-coïtale ou lors de la toilette intime) dans la majorité, et dans certains cas, l'hémorragie n'a lieu que lorsque la maladie a déjà fait des ravages importants.- La leucorrhée ou perte blanche sanguinolente, malodorante et abondante apparaît bien avant l'apparition de l'hémorragie, ainsi que des troubles urinaires.

Cette maladie est plus causée par une infection virale (par des virus tels que HPV, human papilloma virus et le virus de l'herpès), une activité sexuelle ou les relations sexuelles fréquentes, augmentent le risque d'apparition, surtout si l'activité sexuelle a débuté avant l'âge de 17 ans.

L'âge est aussi un agent causal autant que les accouchements prédisposent au cancer du col utérin, le fait donc d'avoir accouché une ou plusieurs fois augmente de dix fois le risque d'apparition du cancer du col.

Ce risque est d'autant plus élevé que la femme a eu sa première grossesse à un âge très jeune (20 ans), les traumatismes répétés au niveau du col utérin lors de l'accouchement en seraient la cause principale. -les lésions cervicales préexistantes : les inflammations chroniques du col et leurs conséquences par les transformations structurales du tissu cervical.

Ce virus provoque des fistules urinaires ou fécales : les urines ou les matières fécales sortent au niveau du vagin, des troubles urinaires, des métastases ou l'extension du cancer au niveau des organes voisins.

La mort s'ensuit dans la quasi-totalité des cas. Pour ce qui est du traitement, la prise en charge dépendra du stade de la maladie, plus la maladie est diagnostiquée dans le stade précoce plus meilleure sera le pronostic. On recourt soit à la chirurgie seule, soit à la radiothérapie seule, soit à la combinaison de deux.

Il y a actuellement des essais concernant les avantages de la chimiothérapie combinée à la radiothérapie.

Lire la suite : Congo2000.co

Agir Ensemble face a la jeunesse: session de sensibilisation contre le tabac

Au mois d'Avril 2010, AGIR ENSEMBLE a organisé une session de sensibilisation des jeunes du quartier KESHERO/GOMA pour leur donner l'information que le tabac est un problème de santé publique et pour les stimuler à s'impliquer dans la lutte anti-tabac. Vous pouvez commander le rapport de la session en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.