Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Rapport de formation et workshop sur la prévention du cancer du col utérin: diagnostique et traitement des lésions précancéreuses

Contexte

Au mois de Janvier 2011, AGIR ENSEMBLE a organisé une formation et un workshop a l’intention des médecins et infirmiers de la ville de Goma avec l’appui financier de l’UICC. Ces activités ont porté sur la prévention du cancer du col utérin: Diagnostic et traitement des lésions précancéreuses. Mais jusque la, nous n’avons pas la machine de cryothérapie, ce qui constitue un obstacle pour la mise en œuvre effective du programme de screening dans nos hôpitaux.

Justification

Le cancer est devenu la grande priorité de santé publique et tue plus que le HIV, Tuberculose et malaria mis ensemble. Il a été établi qu’il y a 28 millions des personnes atteintes du cancer dans le monde avec une prévalence de 12 millions chaque année et une mortalité de 8 millions chaque année.

Le cancer du col de l’utérus vient en 2e position dans le monde en ce qui concerne la mortalité et en 1ere position dans le pays en voie de développement. Il a été démontré que le cancer du col utérin peut être prévenu à 100% avec des moyens très simples: screening, traitement et vaccin anti-HPV.

Objectifs

1. Former 8 professionnels de santé (4 médecins et 4 infirmiers) en dépistage et traitement des lésions précancéreuses.

2. Tenir un «workshop» de 2 jours pour former 28 professionnels de santé en matière de screening et traitement des lésions précancéreuses pour la sensibilisation continue des mamans lors des séances de CPN et de vaccination.

Résultats atteints

A. Formation de 2 jours: 8 professionnels de santé ont été formés avec succès sur la matière susmentionnée dont 3 médecins et 5 infirmiers:

Tous les participants ont réussi le post-test avec plus de 76% et tous ont signé le feuillet d’engagement pour la lutte continue contre le cancer comme une grande priorité de santé publique.

Indicateur1: 3 médecins formés/4 attendus= 75%

Indicateur2: 5 infirmiers formés/4 attendus=125%

En bref, l’objectif a été atteint à 100% : 75+125 divisée par 2= 100%

A l’issue de cette formation 8 professionnels de santé de la ville de Goma sont maintenant compétents à réaliser le dépistage pour le cancer du col utérin et livrer le service aux mamans pour prévenir à 100% le cancer du col de l’utérus.

Un module de formation est disponible comme livre de référence pour les professionnels de santé. Il est vrai qu’il s’agit d’une nouvelle matière pour les professionnels de santé congolais et ce document va être une bonne source d’information pour le développement des

capacités.

B. Un workshop de 2 jours s’est tenu comme prévu et 25 professionnels de santé ont participé activement à ce workshop dont 5 médecins et 20 infirmiers.

Tous les participants ont été actifs dans les travaux en groupes et tous ont signé le feuillet d’engagement pour la lutte continue contre le cancer comme une grande priorité de santé publique.

Indicateur 1: 25 participants/28 attendus= 89.3% 

Indicateur 2: 25 personnes ont participé activement à l’adoption du guide/ 25 attendus = 100%.

A l’issue du workshop, un guide du sensibilisateur vient d’être adopté et mis à la disposition des institutions de santé pour usage dans la sensibilisation continue des mamans pour qu’elles demandent le service de screening aux professionnels de santé. Cela permettra la disponibilité du service de screening et le plaidoyer pour la disponibilité du service de traitement (achat de machine de cryothérapie).

Tous les participants ont reçu chacun une copie du guide.

Pour ce workshop, un rappel de quelques sujets de formation a été donné notamment sur les démarches diagnostiques des lésions précancéreuses, le traitement par cryothérapie, l’épidémiologie et l’histoire naturelle du cancer du col utérin.

Ce rappel consiste à la mise en niveau des participants du workshop qui n’ont pas suivi la formation. Ainsi donc tous les participants à ce workshop sont aussi capables de pratiquer le screening et le traitement des lésions précancéreuses.

Les facilitateurs ont donné les orientations nécessaires pour le déroulement des travaux mais en gros les travaux se sont faits en groupes. Quatre groupes ont été formés dirigés chacun par 2 cadres qui ont suivi la première formation.

Ce programme va se poursuivre avec la sensibilisation dans 3 centres de santé de la ville de Goma pour informer les mamans de l’importance du screening pour prévenir à 100% le cancer du col utérin, leur permettre de demander le service de screening et d’adhérer au programme quand il est disponible.

NB: Le grand obstacle pour la mise en œuvre effective de ce programme est le manque des moyens pour le traitement des lésions précancéreuses: la machine de cryothérapie et cela doit être une matière de plaidoyer pour chacun de nous tous pour éviter aux mamans de faire de longues distances Goma-Kampala ou Goma-Kigali pour le traitement.

 

Fait à Goma, le 01 Février 2011

 

Dr Mateus KAMBALE SAHANI

Directeur du Département de Santé

AGIR ENSEMBLE/RDC.