Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Tous Unis Contre le Cancer (TUCC)

Pays : Niger TUCC
Président : Hadiza DJERMAKOYE
Adresse : Tous Unis Contre le Cancer
B.P 13.375
Niamey
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet :
Facebook :

NIGER : Lutte contre le cancer : création d'un Centre National de lutte contre la maladie

Le Conseil des ministres de samedi dernier a adopté un projet de loi portant création d'un « Centre National de Lutte contre le Cancer ». Il s'agit d'un Etablissement Public à caractère Administratif dont le projet de loi sera bientôt transmis à l'Assemblée Nationale pour adoption.

Une telle décision apportera, à m'en point douter, un immense soulagement aux malades et à leurs familles. En effet, la prise en charge médicale du cancer coûte excessivement chère, surtout quand on sait qu'elle ne peut se faire qu'à l'extérieur du Niger, généralement en Europe. Or, des cas de cancer, il y en a de plus en plus dans notre pays.

C'est du reste ce qui a motivé la décision du gouvernement qui explique que : « la création du Centre National de Lutte contre le Cancer se justifie par la nécessité d'une prise en charge efficace et coordonnée du cancer qui est devenue une préoccupation majeure des pouvoirs publics.

En effet, au Niger, selon l'OMS (étude GLOBAU IARC 1998), il y aurait 2688 cancers féminins en 1998 et 8000 nouveaux cas par an à partir de 2005 ; 66 % des malades pourraient bénéficier d'une radiothérapie. En outre, la prise en charge des cancers représente l'essentiel des coûts des évacuations sanitaires (1,5 milliard de francs CFA en moyenne par an). En fait apprend--on, les travaux de construction des locaux du Centre sont même assez avancés. Ils ont débuté depuis 2006 et ceci grâce au financement de l'Agence Internationale pour l'Energie Atomique (AIEA)...

Lire la suite : lesahel.org

Niger : Rencontre Internationale des experts sur le Cancer : élaboration d’un plan d’action en matière de lutte contre le cancer

Cancer NigerLa Première Dame, Dr Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali-Iyali, a présidé, hier à l'Auditorium Sani Bako de Niamey, la cérémonie officielle d'ouverture des travaux de la rencontre internationale des experts sur le cancer. Cette rencontre, qui fait suite à la convention signée à Marrakech le 15 janvier 2012 entre la Fondation Tattali-Iyali du Niger et l'Association Lalla Salma du Royaume de Maroc durera 5 jours. Elle permettra aux experts des deux pays de travailler ensemble pour évaluer les besoins et élaborer un programme d'appui à la lutte contre le cancer au Niger.

La cérémonie s'est déroulée en présence de la Ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, Dr Maikibi Kadidiatou Dan Dobi, des membres du Gouvernement, de Mme la Gouverneur de Niamey, des responsables du Ministère de la Santé Publique et des membres de la Fondation Tattali-Iyali. 

Dans le discours qu'elle a prononcé à l'occasion de l'ouverture des travaux de la rencontre, la ministre de la Population, de la Promotion de la femme et de la Protection de l'Enfant, Dr Maikibi Kadidiatou Dandobi a tout d'abord rappelé que l'objectif de cette rencontre est de faire suite à la convention signée à Marrakech le 15 janvier 2012 entre les deux fondations. Selon elle, ''la concrétisation de cette convention et de ce partenariat ouvrira sans nul doute les portes de l'espoir au nombre incalculable de femmes aujourd'hui victimes du Cancer de sein, de celui de l'utérus qui constituent de vrais problèmes de santé publique au Niger''....

Lire la suite : nigerdiaspora.info 

Niger : Commémoration de la Journée Internationale du Cancer : privilégier la prévention contre le fléau

Dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale du Cancer, l'ONG Tous unis contre le cancer (TUCC) a usé de ce tremplin pour relancer et entretenir la flamme vive du combat contre la maladie. C'était, samedi dernier, au Centre de promotion sociale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Par la voix de sa présidente, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, l'organisation s'est en effet exprimée en rassemblant des jeunes filles en formation pour une large sensibilisation autour du thème retenu cette année, «vaut mieux prévenir que guérir».

L'organisation non gouvernementale Tous unis contre le cancer (TUCC), membre de l'Alliance francophone des ligues contre le cancer a ainsi réaffirmé son engagement de lutte contre cette maladie dont les victimes se font de plus en plus nombreuses. Selon la Ligue contre le cancer, dans de nombreux pays, le cancer du sein est chez la femme le cas le plus fréquent. Si les causes de cette forme de cancer ne sont pas connues bien que certains facteurs de risque ont pu être identifiés, Dr Djermakoye Hadiza Jackou, transmet les recommandations du Fonds mondial de recherche contre le cancer. En effet, selon cet acteur de premier plan dans ce combat, il est conseillé de modifier son alimentation sur plusieurs points. Notamment en augmentant la consommation de fruits et légumes, en limitant celle de la viande rouge. 

Lire la suite : lesahel.org 

Visite des députés nationaux au centre hospitalier de lutte contre le cancer

Les députés membres de la commission des affaires sociales et culturelles (CASC) de l'Assemblée nationale ont effectué, vendredi dernier sous la conduite du président de la commission, l'honorable député Lamido Harouna Moumouni accompagné du ministre de la Santé Publique, une visite sur le chantier de construction du centre hospitalier de lutte contre le cancer initié par notre pays en 2004.

Ce centre spécialisé  ultra moderne permettra au Niger de disposer d'infrastructures fiables de grande capacité (80 lits) pour lutter efficacement contre le cancer et  d'offrir des traitements de qualité contre cette maladie à travers l'utilisation des technologies de pointe.

Son importance n'étant plus à démontrer, le centre fait l'objet d'une attention particulière de la part des autorités nigériennes au plus haut niveau. La visite des représentants du peuple au centre est intervenue après que la représentation nationale a reçu  un projet de loi de sa création soumis  par le gouvernement.

Lire la suite : Lesahel.org

Niger : Cancers du sein/col de l’utérus, la maladie des riches ?

Peu de gens connaissent les ravages du cancer en Afrique, qui est à tort, considéré comme la maladie des riches. Pourtant, Professeur Harouna, chirurgien nigérien à l’hôpital de Niamey et membre fondateur de l’association Tous Unis Contre le Cancer a vu et continue de voir des milliers de cas de cancers surtout gynécologiques, rien qu’au Niger.

Selon lui, le cancer est abordé différemment entre les praticiens des pays développés et ceux des pays pauvres comme le Niger : les tableaux cliniques, le profil des patientes, et les moyens diagnostiques et thérapeutiques sont différents.

Quand on lui demande combien de malades ont survécu plus de cinq ans après le diagnostic, on croit avoir mal entendu quand il répond deux…seulement deux en 20 ans qu’il se bat contre le cancer !

Pendant plusieurs heures, il nous raconte quelques témoignages de femmes qui l’ont consulté ; beaucoup d’entre elles n’avaient qu’une vingtaine d’années quand elles ont développé une tumeur ou même quand elles ont succombé au cancer. Il nous a raconté son quotidien, lui qui chaque mois opère environ 30 femmes atteintes d’un cancer (sein ou col de l’utérus), le plus souvent pour les amputer d’un sein ou pour une ablation de l’utérus.

Pourquoi un constat aussi accablant ?
Lire la suite : Les dialogues du vagins