Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

SOS Tabagisme

Pays : Niger SOS Tabagisme
Président : Ibrahim MAÏGA DJIBO
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.blogsofbainbridge.typepad.com/inoussa
Facebook :

5 Questions à Inoussa Saouna sur le tabagisme

Inoussa Saouna

Inoussa Saouna est président de l’Association SOS Tabagisme-Niger. Dans cet entretien cet activiste chevronné de la lutte contre le tabagisme prend le contre-pied de l’argumentaire de l’industrie du tabac. Entretien.

Le Républicain : Vous êtes le fondateur de l’ONG SOS Tabagisme-Niger. Vous avez abattu un travail gigantesque en termes de plaidoyer dans la lutte contre le tabac. Pouvez-vous succinctement brosser un état des lieux de la lutte contre le fléau du tabagisme au Niger ?

Inoussa Saouna : Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de remercier votre journal Le Républicain qui a toujours soutenu les efforts de la lutte contre le tabac au Niger. Effectivement nous avons engagé depuis 1999 date de la création de SOS Tabagisme-Niger, la première organisation de lutte contre le tabac au Niger. Durant plus de 15 ans, des actions dans un premier temps pour faire promouvoir cette thématique au sein de l’opinion et amener les décideurs politiques d’inscrire la question du Tabac sur l’agenda de santé au Niger et ensuite proposer des mesures à prendre pour protéger les populations contre ce fléau.

Grace à notre conviction et notre ténacité dans notre démarche mais aussi le soutien de l’opinion, la question du tabac est devenue une préoccupation pour le Gouvernement. Ainsi, le Niger a été un des premiers pays Africains à ratifier la Convention Cadre sur la Lutte contre le Tabac adopté sous l’égide de l’OMS en 2003. Après sa ratification notre pays était encore le premier pays de la sous-région à s’engager pour sa mise en œuvre avec l’adoption par L’Assemblée Nationale de la loi N° 2006-12 du 15 mai 2006.

Le Niger en dix ans a adopté tout un arsenal juridique en application de la convention Cadre. Hélas en matière d’application concrète des dispositions de la loi le bilan est très négatif. Nous avons les dispositions légales mais rien n’a été fait jusqu’ aujourd’hui pour une application effective. Mais on note que les dispositions sur la publicité des produits du tabac sont respectées du fait du retrait des compagnies du tabac suite au procès que notre association a intenté contre ses représentants.

Lire la suite

Niger - Entretien avec le président de SOS Tabagisme Niger, Ibrahim Maiga

maigo djibo ibrahim(Interview accordée par Ibrahim Maiga à Pascal Diethelm, avec le soutien éditorial de Béatrice Mogenier, journaliste)

Pascal D. Comment se passe la lutte anti-tabac au Niger ?

Ibrahim M. Depuis 2010, nous travaillons sur un projet régional à 5 pays, qui comprenait au début, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso. Nous avons ensuite intégré la Guinée et la Mauritanie et aimerions élargir à la Côte d’Ivoire et au Burundi. Ce projet a été reconduit et nous parvenons à travailler sur la mise en œuvre de quelques dispositions de la Convention-cadre pour la lutte antitabac, comme les articles 5.3, 8, 11 et 13. Avant de considérer les différents articles de la loi antitabac, nous avons pensé organiser un atelier d’évaluation de la mise en œuvre de la loi pour rassembler tous les acteurs, les pouvoirs publics ainsi que les associations concernées.

Pascal D. Le Sénégal n’en fait pas partie ?

Ibrahim M. Non, il n’en fait pas partie... Au Niger, nous avons déjà une loi, un décret et des textes d’application mais ils ne sont pas bien appliqués. Mais alors, qu’est ce qui ne marche pas ? Lors de l’atelier, il s’est avéré que les gens ne connaissent pas le contenu réel de la loi donc la vulgarisation a été insuffisante. De plus, dans nos pays, l’absence de moyens est réelle pour mettre en œuvre la loi. Par exemple, il est prévu dans celle-ci qu’une police sanitaire suive l’application de la loi, fasse le constat des infractions, les réprime, mais chez nous au Niger, elle n’est constituée que de 8 agents et cela pour tout le pays ! 2 agents à la Direction régionale de la santé publique de Niamey, 2 à chaque frontière avec le Bénin et le Burkina Faso et 2 à l’aéroport international de Niamey !

Lire la suite

NIGER : Journée de lutte contre le tabagisme

news photo2A l'instar de la communauté internationale, le Niger célèbre en ce jour, 31 mai 2011, la Journée internationale de lutte contre le tabagisme avec pour thème cette année, « La convention cadre pour la lutte anti tabac ». C'est l'occasion pour les pays ayant ratifié cette convention initié par l'OMS de faire le point de la lutte anti tabac. A cet effet, l'ONG SOS Tabagisme-Niger a organisé, ce matin, en collaboration avec l'ONG Tous unis contre le cancer (TUCC), une conférence débat. C'était dans les locaux de l'Institut de santé publique (ISP).

Entrée en vigueur en 2005 et ratifiée par 172 pays dont le Niger en août de la même année, la Convention cadre pour la lutte anti tabac est (CCLAT) vise à préserver les générations présentes et futures des effets dévastateurs de la consommation du tabac mais aussi de l'exposition au tabac. Pour ce faire, une loi a même été votée en 2006, interdisant entre autres, de fumer dans les lieux publics, de vendre la cigarette en détail ou encore de faire de la publicité en faveur d'un produit du tabac.

Malheureusement, malgré cette avancée notable, force est de reconnaître que les choses n'ont pas vraiment changées depuis ce temps. C'est du moins ce qui ressort du constat fait par Inoussa Saouna lors de la conférence de ce matin qui a essentiellement réunis les étudiants de l'ISP et des professionnels de la santé.

Pire, selon lui, le tabagisme gagnerait même du terrain car désormais, la cible privilégiée des marchands de cigarettes sont les femmes, notamment les jeunes scolaires – 3,11% de filles selon une étude réalisée dans 25 établissements scolaires de la place – et les enfants potentiels fumeurs susceptibles de pérenniser le marcher du tabac. Une tendance que confirme Dr Djermakoye Jackou Hadiza, présidente de l'ONG TUCC qui s'est elle plus appesantie sur les méfaits du tabac en tant que maladie non transmissible (MNT).

Lire la suite : medianiger.info

Niger : Tabagisme-L’Afrique, cendrier de l’Occident?

Les jeunes Africains sont dans le collimateur des multinationales du tabac.

Celles-ci les attirent grâce à des activités culturelles et ludiques. Les gouvernements ferment les yeux et refusent de dénoncer le lien entre tabac et mortalité. Pourtant deux millions d’Africains en meurent par an. 

Malmenées en Occident par des réglementations anti-tabac de plus en plus restrictives, les grandes firmes se rabattent sur l’Afrique, un marché de 700 millions de consommateurs potentiels, constitué pour moitié de jeunes de moins de 20 ans.

“Pour elles, l’Afrique est un territoire vierge, il n’y a pratiquement pas de règlements et très peu de programmes publics de lutte anti-tabac. En Afrique francophone par exemple, seuls le Sénégal et le Mali ont adopté des lois, peu respectées au demeurant2, affirme Me Mahamane Ibrahima Cissé, président de SOS Tabagisme-Mali, qui a dénoncé les manœuvres des multinationales du tabac en Afrique lors de la 1ère Conférence internationale francophone sur le contrôle du tabac, en septembre à Montréal.

Les compagnies de tabac mènent une politique agressive de parrainage d’activités culturelles et ludiques, alors que les États doivent opérer des coupes claires dans leur budget.

"Les manifestations culturelles et sportives ont besoin de sponsors mais les ministères n’ont pas d’argent, dit Elhadj Adam Daouda, secrétaire général de l’Association de défense des consommateurs du Tchad. Elles se tournent vers les fabricants de cigarettes!"

Lire la suite : africanouvelles.com 

Tabagisme au Niger : l'application de la loi anti-tabac se fait toujours attendre

Selon de nombreuses études conduites de part le monde, il apparaît que les effets de la fumée de la cigarette sur l'organisme sont énormes. Il a été par exemple démontré qu'une (1) cigarette abrège la vie d'un fumeur de six (6) minutes. A titre indicatif, en France, il y a 70.000 morts par an pour cause de cigarette soit 8 morts par heure.

Au plan mondial la cigarette, le tabac c'est, dit-on, le risque de cancer du poumon, des lèvres, de la bouche, de la gorge, de l'œsophage, du pancréas, du col de l'utérus, de la vessie. La cigarette c'est aussi l'angine et la bronchite, l'artérite des membres inférieurs, l'impuissance, l'infarctus du myocarde ou la provocation de la leucémie (une maladie du sang), chez un nouveau-né. Et hélas apprend-on, le tabagisme passif (un non fumeur exposé à la fumée de la cigarette), provoque les mêmes dangers.

Lire la suite : Lesahel.org