5 Questions à Inoussa Saouna sur le tabagisme

Inoussa Saouna

Inoussa Saouna est président de l’Association SOS Tabagisme-Niger. Dans cet entretien cet activiste chevronné de la lutte contre le tabagisme prend le contre-pied de l’argumentaire de l’industrie du tabac. Entretien.

Le Républicain : Vous êtes le fondateur de l’ONG SOS Tabagisme-Niger. Vous avez abattu un travail gigantesque en termes de plaidoyer dans la lutte contre le tabac. Pouvez-vous succinctement brosser un état des lieux de la lutte contre le fléau du tabagisme au Niger ?

Inoussa Saouna : Avant de répondre à vos questions, permettez-moi de remercier votre journal Le Républicain qui a toujours soutenu les efforts de la lutte contre le tabac au Niger. Effectivement nous avons engagé depuis 1999 date de la création de SOS Tabagisme-Niger, la première organisation de lutte contre le tabac au Niger. Durant plus de 15 ans, des actions dans un premier temps pour faire promouvoir cette thématique au sein de l’opinion et amener les décideurs politiques d’inscrire la question du Tabac sur l’agenda de santé au Niger et ensuite proposer des mesures à prendre pour protéger les populations contre ce fléau.

Grace à notre conviction et notre ténacité dans notre démarche mais aussi le soutien de l’opinion, la question du tabac est devenue une préoccupation pour le Gouvernement. Ainsi, le Niger a été un des premiers pays Africains à ratifier la Convention Cadre sur la Lutte contre le Tabac adopté sous l’égide de l’OMS en 2003. Après sa ratification notre pays était encore le premier pays de la sous-région à s’engager pour sa mise en œuvre avec l’adoption par L’Assemblée Nationale de la loi N° 2006-12 du 15 mai 2006.

Le Niger en dix ans a adopté tout un arsenal juridique en application de la convention Cadre. Hélas en matière d’application concrète des dispositions de la loi le bilan est très négatif. Nous avons les dispositions légales mais rien n’a été fait jusqu’ aujourd’hui pour une application effective. Mais on note que les dispositions sur la publicité des produits du tabac sont respectées du fait du retrait des compagnies du tabac suite au procès que notre association a intenté contre ses représentants.

Lire la suite