Le Niger en campagne contre les cancers féminins

Niger SOS CANCERDépistages gratuits, spots radio-télévisés et affiches: le Niger ne lésine pas sur les moyens de prévention du cancer du sein et du col de l'utérus qui font des ravages chez les femmes, de plus en plus foudroyées dans la fleur de l'âge.

Dépistages gratuits, spots radio-télévisés et affiches: le Niger ne lésine pas sur les moyens de prévention du cancer du sein et du col de l'utérus qui font des ravages chez les femmes, de plus en plus foudroyées dans la fleur de l'âge.

"La situation au Niger est très alarmante: les cancers du sein et du col de l'utérus sont devenus de graves problèmes de santé publique", a déclaré à l'AFP Issimouha Dillé, médecin-cancérologue et présidente de l'ONG SOS-cancer, championne de la lutte contre la maladie dans le pays.

Ces deux formes de cancer étaient jusqu'alors dépistées chez les femmes "de 50 à 60 ans", mais aujourd'hui "ce sont les jeunes de 25 et 35 ans" qui sont "les plus touchées", s'inquiète-t-elle.

Quelque 8.000 nouveaux cas de cancer sont notifiés par an au Niger, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le cancer du sein est en tête du peloton avec plus de 27% des cas, suivi de celui du col de l'utérus, 14% selon les statistiques hospitalières.

Lire la suite