Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

MAURITANIE : L’huile de palme pourrait lutter contre le cancer

arton.jpgSelon Time Magazine, des scientifiques de Davos Life Science, un centre de recherche et de développement singapourien,vont se lancer à partir de juin dans des essais cliniques humains pour tester les effets bénéfiques de l'huile de palme sur des patients atteint d'un cancer.

« La raison pour laquelle les essais cliniques sont en cours, c'est parce que les résultats préliminaires ont été prometteurs », indique Pramod Khosla, un professeur agrégé du département de nutrition de l'université Wayne State à Détroit.

A partir de juin, Davos Life Science se lancera dans un essai clinique humain sur des patients d'un hôpital de recherche à Kuala Lumpur à un stade avancé du cancer de la prostate. Au cours d'une phase initiale de six mois, on administrera à haute dose du tocotriénol, une molécule de la vitamine E issue de l'huile de palme. Bien que le composé puisse être trouvé à des niveaux faibles dans le riz, le son ou l'orge, l'huile de palme est la source la plus riche en tocotriénol, indique Pramod Khosla.

La récompense de ces essais pourrait être alors énorme : en utilisant une alimentation naturelle à base d'huile de palme, on pourrait prévenir ou traiter le cancer ainsi que les accidents vasculaires cérébraux. « L'avantage de composés alimentaires, c'est qu'ils sont naturels et sans danger », précise Arthur Ling, chef de la direction de Davos Life Science. « Ils peuvent faire partie de votre alimentation quotidienne », ajoute-t-il...

Lire la suite : Cliquez ici ! 

L'AMVCG au siège de l'ALIAM

amvcgDans le cadre d'une visite de courtoisie et de travail, Mme Aïssa M'Bareck FALL, Présidente de l'Association pour Mieux Vivre avec le Cancer Gynécologique (AMVCG) et secrétaire générale de la LIMACC, s'est rendu au siège de la Ligue française et de l'ALIAM (mercredi 11 avril 2012) afin d'échanger sur les activités communes de lutte contre le cancer. Elle confirme, au nom du bureau de la LIMACC, l'accueil par la Mauritanie de la 3ème rencontre de l'ALIAM en 2013. Comme convenu, l'assemblée générale constitutive de l'alliance sera organisée durant cette rencontre.

Mme la présidente a rassuré le Dr M. Keller sur les préparatifs en cours avec l'étroite collaboration entre la LIMACC en la personne du Dr M. Boubacar et le CNO, représenté par son directeur général, le Pr M. Ould Mohamedou.

Par ailleurs, un préprogramme du déroulement de cette 3ème rencontre sera envoyé à tous les membres de l'ALIAM dans les plus brefs délais.

Publicité du tabac en Mauritanie : Rapper à dix ans, chopper un cancer à 30 ans

Le tabagisme, dans une indifférence générale, fait des ravages en Mauritanie. Principale victime du marketing agressif et sauvage du tabac: la jeunesse, cible privilégiée des grandes marques de cigarettes.

Le 31 mai prochain, sera célébré la journée mondiale sans tabac. Comme d'habitude, il sera prononcé quelques discours. Les adolescents, clope au bec, continueront à se suicider à petit feu.

En Mauritanie, comme dans beaucoup de pays africains, la publicité du tabac fait carton plein. Les semeurs de mort, face aux nombreuses restrictions en Europe et aux législations antitabac de plus en plus contraignantes, se sont tournés vers les pays tiers monde.

En Mauritanie, pour se produire, les jeunes artistes (chanteurs, rappeurs...) se font sponsoriser par les cigarettiers. En contrepartie d'un appui financier de Marlboro, Malimbo, Congress, American Legend, Gauloises... pendant les spectacles, des jeunes filles très coquettes distribuent cigarettes, casquette, briquets et autres gadgets au public, en majorité, composé de d'adolescents et d'enfants.

Il est fréquent d'entendre pendant ces spectacles à Nouakchott, Kiffa, Kaèdi..., des musiciens, du haut d'une tribune, s'écrier, « qu'est ce que vous fumez ? » Les pauvres gosses répondent en chœur en entonnant le nom de la marque qui a financé le spectacle....

Lire la suite : kassataya.com 

Mauritanie : Célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le cancer

Mauritanie BayaneLa célébration de la journée mondiale contre le cancer s'est déroulée ce 13 février 2012 à la Faculté de Médecine de l'Université de Nouakchott. Elle fut organisée par la Ligue Mauritanienne de Lutte contre le Cancer (LMLCC), sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère de la santé en présence du représentant de l'OMS, de la Maire de la Commune de Tevragh Zeina, des hauts responsables du ministère de la Santé, des représentants des associations professionnelles de la Santé et des étudiants.

Dans son mot de bienvenue, le Président de la LMLCC, le Dr. Ould Boubacar Mohamed, a remercié le Ministère de la Santé, l'OMS et les différents partenaires qui ont soutenu et appuyer son institution.

Le Dr. Ould Boubacar a passé en revue les réalisations de son organisation dont la plus importante est l'acquisition d'une « maison de vie » pour les malades atteints du cancer grâce à une convention signée avec la Fondation Lala Selma du Maroc. Il a insisté sur le fait que la Ligue travaille en étroite collaboration avec le Centre National d'Oncologie de Nouakchott avec qui elle est liée par un accord de partenariat...

Lire la suite : Cliquez ici !

Mauritanie : Sensibilisation des parlementaires sur le danger du tabac sur la santé

L'Assemblée nationale a abrité dimanche les travaux d'un atelier de sensibilisation des parlementaires sur le danger du tabac sur la santé. 
Cette rencontre est organisée par le programme national de lutte contre le tabac relevant du ministère de la santé en collaboration avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Dans un mot pour la circonstance, Dr. Cheikh El Moktar Ould Horma Ould Babana, ministre de la santé a souligné que "le tabac tue près de la moitié de ceux qui le consomment. 
L'usage du tabac figure parmi les plus grands défis en matière de santé publique dans le monde tout au long de l'histoire et tue 5 millions de personnes par an àtravers le monde soit un individu toutes les 6 secondes.
Sur chaque 10 décès d'individus majeurs, un est imputable au tabac tout comme la moitié de ceux qui le consomment actuellement seront morts en fin de compte suite à des maladies liées au tabac".
Le ministre de la santé a précisé que "plus de 80% des fumeurs, dont le nombre atteint un milliard d'individus, vivent dans des pays à bas et à moyen revenus.

Lire la suite :  http://www.pmd.mr