Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Maroc : Lutte contre le tabagisme, où en sommes-nous ?

Pour rappel, le programme "collèges, lycées et entreprises sans tabac" a été lancé officiellement le 30 mai 2007 par son altesse royale la princesse LALLA SALMA, présidente de l'association LALLA SALMA de lutte contre le cancer (ALSC).

Ce programme s'articule en effet sur deux axes principaux : La prévention primaire du tabagisme dans les milieux scolaires et professionnels, et le sevrage du tabagisme chez les jeunes collégiens et lycéens ainsi que dans les entreprises. Ces dernières ont du s'ériger en entreprises sans tabac dans le but d'appuyer leurs respect aux dispositions légales aux éléments de l'éthique de l'entreprise. Parmi les premières entreprises marocaines qui ont adhéré à ce programme et qui ont barré la route au tabac on cite : Maroc télécom, BMCE Bank, l'office chérifien des phosphates (OCP), l'office national de l'électricité (ONE), etc....

Lire la suite : lemagazinedumanager.com

Maroc: Le cancer du poumon tue de plus en plus

«Innovations diagnostiques et thérapeutiques » est le thème du cours supérieur francophone de cancérologie broncho-pulmonaire qui se tiendra le 22 octobre à Rabat. Organisé dans le cadre du Forum international du cancer, ce cours supérieur se décline en quatre sessions consacrées aux innovations pré-thérapeutiques, chirurgicales et médicales alors que la quatrième et dernière session prendra la forme d'une conférence magistrale du Pr Lechevalier, l'un des papes mondiaux du traitement du cancer.

La tenue de ce cours supérieur de cancérologie broncho-pulmonaire est apparue comme une urgence chez ses organisateurs. « Le cancer du poumon est de plus en plus fréquent au Maroc.

C'est un cancer souvent irréversible quand il n'est pas pris tôt. L'âge moyen d'une personne atteinte d'un tel cancer se situe entre 40 et 50 ans dans notre pays. Il faut le savoir, les Marocains fument de plus en plus tôt.


Lire la suite : fr.allafrica.com

Maroc: Plaidoyer pour un dépistage précoce du lymphome

thème "Lymphome : un cancer qui se soigne" a été au coeur d'une rencontre-débat, qui s'est tenue jeudi soir à Casablanca, à l'initiative de la Société Marocaine d'Hématologie (SMH) Cette rencontre qui coïncide avec la Journée mondiale de sensibilisation aux lymphomes, le 15 septembre de chaque année, a été animée par des spécialistes marocains.

Pr. Asmae Quessar, membre de la SMH, a d'emblée souligné qu'elle "revêt avant tout un caractère éducatif pour une meilleure connaissance du lymphome et ce, en vue d'un diagnostic précoce et une prise en charge optimale", avant d'ajouter que cette manifestation scientifique est aussi une occasion pour discuter des traitements en usage ainsi que les dernières nouveautés thérapeutiques enregistrées dans ce domaine.

"Grâce aux médicaments disponibles, le lymphome est désormais une maladie guérissable. Ils permettent non seulement une meilleure qualité de vie mais dans bon nombre la guérison totale'', a-t-elle assurée.

Elle a souligné l'importance vitale d'un dépistage précoce qui évitera aux malades des dépenses contraignantes tant pour le système de santé que pour leur bourse, tout en regrettant que près de 2.000 personnes sont diagnostiquées par an au Maroc très souvent à des stades avancés.

Lire la suite : biladi.ma

Maroc: Célébration de la Journée de lutte contre le cancer SAR la Princesse Lalla Salma préside la cérémonie

20111123-p Ceremonie marocSAR la Princesse Lalla Salma a présidé, mardi au Palais des Hôtes à Rabat, la cérémonie de célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer. Cette cérémonie a été marquée par la clôture de l'Assemblée générale ordinaire de l'exercice 2010 de l'Association Lalla Salma de lutte contre le cancer (ALSLC), la remise des prix national et international, la signature de conventions avec différents partenaires et l'attribution des attestations de formation aux lauréats.

A l'occasion de son sixième anniversaire, l'Association Lalla Salma de lutte contre le cancer a présenté un film institutionnel retraçant les cinq années de ses activités depuis sa création dans les domaines de la prévention, à travers l'organisation de campagnes de sensibilisation et d'information, la réalisation d'un programme de détection précoce des cancers du sein et du col utérin, la construction, l'équipement et l'humanisation des centres d'oncologie et des maisons de vie à proximité des centres de diagnostic et de dépistage des cancers du sein et du col utérin, la création des pôles d'excellence en oncologie gynécologie et par la mise en place d'un programme d'accès aux médicaments pour les patients à revenu modeste.

Après la présentation du rapport moral et financier par le Conseil d'administration et le commissaire aux comptes aux membres, aux donateurs et aux partenaires et son approbation, différentes résolutions ont été approuvées par l'Assemblée Générale.

Lire la suite : www.lematin.ma

Maroc : Cancer du sein, importance du dépistage précoce

alsc cancer du seinLa bataille contre le cancer au Maroc s'est intensifiée, «On veut inciter les femmes à opérer des diagnostics précoces avant que la maladie n'atteigne des stades graves».
La lutte contre le cancer du sein, qui constitue un sérieux problème de santé publique, passe nécessairement par l'encouragement du dépistage précoce chez les femmes, a souligné samedi à Marrakech, le professeur Chafik Chraïbi, président de la Société marocaine des maladies du sein (SMMS).

«Il appartient à l'Etat de s'inscrire pleinement dans cet effort visant à lutter contre cette maladie à travers, entre autres, l'encouragement du dépistage précoce, surtout en milieu rural, par l'organisation de caravanes médicales dédiées à cette fin, et l'aide aux patients nécessiteux pour l'acquisition de médicaments souvent chers» a ajouté le professeur Chraïbi dans une déclaration à la MAP, en marge des travaux du 3e Congrès national de la SMMS.

Il s'est félicité, par ailleurs, de la pertinence des actions menées par certaines associations caritatives dans ce domaine et à leur tête l'Association Lalla Salma de lutte contre le cancer. Il a rappelé que le cancer du sein demeure l'une des principales causes de mortalité chez la femme, signalant que, chaque année, l'on dépiste près de 5.900 nouveaux cas au Maroc.

Après avoir précisé que le cancer du sein présente 35% des cancers chez la femme, le professeur Chraïbi a toutefois fait observer que comparativement à d'autres pays, notamment les Etats-Unis et les pays Européens, le Maroc reste peu touché.

Lire la suite : www.lematin.ma