Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Association de Lutte contre le Tabac, l'Alcool et les Stupéfiants (ALUTAS)

Pays : Mali 
Présidente : Adama DIAKITE DIALLO
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet :
Facebook :

Mali : Le tabac tue près de 6 millions de personnes par an

cigarettes

Selon les statistiques, la consommation du tabac est l’une des plus graves menaces qui pèse sur la santé publique mondiale. Le tabac tue près de 6 millions de personnes chaque année. Plus de 5 millions d’entre elles sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et plus de 600 000 des non fumeurs involontairement exposé à la fumée.
Pour faire face à ce fléau, le 31 mai de chaque année fut institué journée mondiale sans tabac. Dans le cadre de la célébration de cette journée, le Réseau de lutte contre le tabac (RELUTAS-Mali) en partenariat avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et l’organisation mondiale de la santé (OMS), a organisé une conférence-débat sur le thème : « éliminer le commerce illicite des produits du tabac ». C’était hier à la Maison des Ainés en présence de Dr Abdoul Karim Sidibé, chef de la division prévention lutte contre la maladie à la direction nationale de la santé, représentant le ministre de la Santé, Sarmoye Cissé, représentant par intérim de l’OMS au Mali et Mahamane Ibrahima Cissé, vice président de RELUTAS-Mali.

Lire la suite

Mali : Usage du tabac : les jeunes et les femmes en péril

1273676086440Si l'avenir d'un pays est sa jeunesse, la consommation abusive du tabac touche de plus en plus les jeunes au Mali.
Fort de ce constat que le réseau de communicateur en santé (RECOMSA) en collaboration avec cri 2002 a organisé une conférence de débat sur le thème : évolution du phénomène du tabagisme au Mali : cas de la jeunesse et des femmes. C’était le lundi dernier.

5 millions de victimes par an 

Première cause de décès évitable dans le monde, le tabagisme fait plus de 5 millions de victimes par an. Selon l’OMS, si les tendances se maintiennent, ce chiffre pourrait atteindre la barre des 9 millions d’ici l’horizon 2030. Par ailleurs, la Banque Mondiale estime que d’ici trois décennies, les décès prématurés, provoqués par la consommation du tabac dans les pays en développement, dépassera le total des décès dus au sida, à la tuberculose et aux complications de l’accouchement. Au Mali, il ressort des récentes études effectuées par les étudiants et autres chercheurs, que la prévalence tabagique est de l’ordre de 30% chez les jeunes et 12% chez les femmes. En effet, l’évolution de ce fléau des temps modernes, s’explique par un certain nombre de facteurs dont le déficit d’information sur les méfaits du tabac, l’accès facile au tabac et autres produits dérivés, l’insuffisance d’un mécanisme de réglementation de la vente du tabac sous toute ses formes, la méconnaissance et la non application des mesures législatives relatives au tabagisme et le manque de moyens associations et des ONG anti-tabac. 

 Lire la suite : journaldumali.com