Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Association de Lutte contre les Maladies Cancéreuses au Mali (ALMAC)

Pays : Mali ALMAC
Présidente : Oumou Diarra COULIBALY
Contact : Fatoumata TOURÉ
Adresse : Hamdallaye ACI 2000
Rue 266, Porte 2418 (Près de la CIGEM)
Téléphone : +223 6418174
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet :
Facebook :

Mali: Cancer- Un problème de santé publique

L’Association internationale de lutte contre cette pathologie multiplie ses activités à travers le monde, notamment dans les pays en voie de développement. Au Mali, le constat est que le cancer n’est pas pris en charge dans les délais normaux, car bien souvent le dépistage se fait trop tard quand le pronostic vital est engagé. Ce qui, selon les spécialistes, rend très complexe et difficile la prise en charge. C’est dans ce contexte que des experts ont été envoyés au Mali pour partager leurs expériences dans la lutte contre la maladie.

L’atelier qui se tient au Centre hospitalier Gabriel Touré regroupe les médecins maliens venus partout à travers le pays. Qu’est-ce que c’est qu’un cancer ? Quels peuvent être les dégâts qu’occasionne le cancer ? Voilà autant de questions auxquelles cet atelier a tenté de répondre. Il s’est ainsi penché notamment sur la gestion de la douleur occasionnée par le cancer et les soins palliatifs. Il s’est agit de démontrer les différentes facettes du cancer, afin que chaque participant, chaque malien se fasse une idée plus juste de la maladie. L’objectif de l’atelier est non seulement de former les médecins pour une prise en charge correcte de la pathologie, mais de pousser les autorités mondiales à en faire un problème de santé publique.

Lire la suite : www.journaldumali.com

ALMAC: rapport d'activité 2010

Présentation de l’ONG Association signataire d’accord cadre avec l’Etat N°001164 du 23 juin 2010

Documents de partenariat

Angers (OCIA) contrats

Centre de santé de référence de korofina commune I

L’hôpital de CHU Gabriel Touré

L’hôpital Régional de Mopti

Adresse du premier responsable

Mme Coulibaly Oumou Diarra N°de cell 76438174 /20779245

Domicile Banconi Zékénékorobougou Rue 219 Porte 1370038

Siège : Avenue Pasteur (MALI) Rue 266 Porte 1418 ACI 2000 Tel : 20779245

I Introduction

Enonce du contexte : sensibilisation des cellules ALMAC

II Identification des programmes / Projet

II 1 Localisation : Communes I, IV, VI, Kita et Massala

II 2 Titre : sensibilisation et dépistage volontaire

II 3 Budget 7.132.000F

II 4 Résultats attendus par programme / Projet

Ces populations ont été dépistées et sensibilisées

II 5 Résultats atteints par programme / Projet

Lors de la visite au Mali du professeur Larra, Président de la ligue française de lutte contre le cancer et sa délégation, nous avons effectues la sensibilisation à Layebougou dans la famille Sow

Ex-Maire, 500 personnes ont été sensibilisées

La journée de lutte contre le cancer 4 février 2010,400 personnes ont été dépistées à Djicoroni Para en commune IV, 300 ont été sensibilisées et dépistées en commune I à l’ASACOBA. 521 sont inscrites et sensibilisées a Djandjiguila et 400 ont été dépistées, le reste n’ayant pu être fait par manque de réactif. Nous continuons à sensibiliser tout au long de l’année. 300 personnes sont sensibilisées à Banconi Layebougou chez le chef du quartier.

II 6 Ecarts : ont été sensibilisées et dépistées en commune I, commune VI, commune IV, il y avait manque des réactifs en commune IV 400 ont été dépistées, il est resté121en commune I, IL y a eu 3 sensibilisations et trois(3) dépistages, il ya plus de 500 personnes qui sont restées. IL ya eu la sensibilisation à Kita devant la clinique Bata Sékou de Kita et à Massala, il a eu des sketchs sur le cancer animés par les élèves de l’école de santé, pas de dépistage.

Nous avons effectué  un voyage avec le professeur F.Larra et sa délégation à Kita et(Massala).

II 7 Bénéficiaires : populations des communes I, IV, VI et Kita

Réalisations (forte sensibilisation dans les quatre coins, commune I IV VI et Kita (cercle)

III Vie Associative de l’ONG Association signataire d’accord cadre

L’Association a mené des activités de sensibilisation, de dépistage, tenu des conférences avec le cercle scientifique sur les différents cancers à l’INRSP  lors du passage du professeur F.Larra et sa délégation. Nous avons effectué un voyage sur Kita dans le cadre de la sensibilisation avec le Professeur à Massala.

IV Administration/fonctionnement

La présidente, 2 vices présidentes, la secrétaire, le billeteur, et le planton tous de nationalité malienne.

V Perspectives : la sensibilisation, la redynamisation de bureau l’Association et des cellules pour plus d’engagement.

VI Conclusion/ Recommandation

L’Association aide les malades à mieux supporter, le coût de la maladie en les sensibilisant, elle fait des plaidoyers pour la chimiothérapie et radiothérapie elle rend visite aux malades à domicile et à l’hôpital.

L’Association demande toujours un centre de soutien pour les malades et leurs familles si possible une fondation cancer, elle serait un lieu de rencontre d’échanges pour les praticiens et autres, et lieu de dépôt des médicaments. Nous avons reçu une médaille à aller en 2008 à Angers et une médaille en 2010 lors de la Signature de la charte à la Maire.

Pour les moyens logistiques nous avons reçu une voiture Citroën don de Maitre Rémy de Paris a voulu mettre à notre disposition, qui n’est pas dédouanée.  Nous souhaiterons des facilités pour son dédouanement. Nous sollicitons, la bonne volonté de tous nos donateurs pour avoir un moyen de déplacement.

 

PRESENTATION DE L’ONG ASSOCIATION SIGNATAIRE D’ACCORD CADRE AVEC L’ETAT N°00 11 64 DU 23 JUIN 2010

Cancer au Mali : De plus en plus de cas

Véritable problème de santé publique au Mali, le cancer touche les maliens sans distinction d’âge ou de classe sociales. Le taux d'incidence standardisée, toutes localisations confondues, est de 102,2 pour l'homme et 133,7 pour la femme sur 100 000 habitants. Pour faire face à cette situation très préoccupante, selon le ministre de la Santé, Badara Aliou Macalou, des actions concrètes de prévention et de lutte ont été menées. On peut entres autres noter la mise en place d'un registre national de cancer qui fonctionne depuis 1986 et a permis de recenser 7 198 nouveaux cas de cancer avec une prédominance féminine de 51%.

Toujours selon le ministre de la Santé, face à une demande de plus en plus forte d'évacuation sanitaire surtout pour des séances de radiothérapie des malades du cancer, le gouvernement s'est engagé dans la mise en place d'un programme national de radiothérapie. Ce programme, bien que salué par les acteurs de la santé et les malades, ne répond pas complètement à leurs attentes. En effet, les malades et les personnes affectées souhaiteraient que soit élaboré et mis en œuvre au Mali un programme national de lutte contre le cancer.

Lire la suite : Journaldumali.com