Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

France : Info tabac - Au Sommaire du VIVRE N° 351

pres 7888 0Le nouveau numéro de Vivre, premier magazine grand public en Europe consacré au cancer et destiné aux malades et à leurs proches, est en kiosque dès le 6 octobre ! A l'occasion de la sortie du numéro 351 de Vivre, découvrez en exclusivité les prises de positions de Jacques Attali sur la lutte contre le tabac devenue un enjeu sanitaire majeur pour la Ligue contre le cancer ! A l'occasion de la sortie de ce nouveau numéro, la Ligue souhaite mobiliser ses lecteurs autour de son projet d'envergure : sortir la France du tabac avant 2030. Pour cette nouvelle édition, Vivre fait le point sur les soins dits de support et expose une autre façon de penser les soins. Retrouvez également un dossier sur l'annonce de la maladie et le dispositif mis en place par le Plan cancer, une étape cruciale dans la vie du patient et celle de son entourage familial. Autant de sujets à lire au plus vite !

Lire la suite : www.ligue-cancer.net


92% des cancers de la prostate détectés en Israël sont guéris

Le cancer de la prostate a été diagnostiqué chez 22.183 Israéliens. Dans 92% des cas, la maladie fut complètement guérie après traitement médical. Ces données ont été publiées par le ministère de la Santé, à 48 heures de la Journée Internationale contre le cancer de la prostate.

prostate

Selon le ministère de la Santé, les derniers chiffres officiels datent de 2008. A l’époque, 2.999 nouveaux cas avaient été dépistés… Et 92.6% de ces patients ont été totalement guéris… Des résultats prometteurs d’autant que, 9 ans plus tôt, le taux de réussite de guérison complète n’était que de 83%.

Lire la suite : jssnews.com

Lutte contre le cancer du sein

israel lutte contre le cancer du seinEn provenance de dix-neuf pays européens, des femmes ayant été frappées par le cancer du sein et des proches ont relevé un défi ce week-end. Conduites par vingt guides de la station de Zermatt, les participants ont tiré à la même corde pour atteindre le sommet du Breithorn (4164 m) samedi. Un événement organisé par le Zonta Club Morges-La Côte pour sensibiliser public et politiques sur les problèmes quotidiens des femmes atteintes du cancer du sein et leur famille. En provenance de Suisse mais aussi de divers pays d’Europe et d’Israël, de Turquie et d’Ukraine, les participants ont pu, par ailleurs, partager leurs expériences et s’informer sur les démarches de prévention en cours dans différents pays. Ce pari a été réussi samedi matin par cette “Cordée de la solidarité” déjà organisée une première fois en 2008 avec 85 personnes. “Cette deuxième édition a suscité encore plus d’engouement que la première”, s’enthousiasme Bettina Borisch, présidente de l’Europa Donna et Professeur à l’Institut de médecine sociale et préventive. “Il y avait un intérêt évident pour cette ascension, la rapidité avec laquelle les inscriptions nous sont revenues en témoigne.”

Une des participantes, atteinte par le cancer et opérée voici trois ans, relève: “J’ai été contactée par l’infirmière qui me traitait. Tout de suite je lui ai répondu que ce serait une évidence pour moi d’être dans la cordée. Le cancer m’a donné un coup mais ne m’a pas arrêtée, merci la Vie! Arriver en haut n’a pas été facile, mais quelle émotion une fois au sommet!”

Parmi les participantes, certaines venues de pays en bord de mer quittaient pour la première fois l’altitude de leur pays, proche de zéro, pour monter à 4000 mètres. “Une expérience incroyable. On se rend compte que l’oxygène diminue lorsque l’on monte”, a relevé cette Israélienne, renonçant à gravir les derniers mètres.

Lire la suite : www.israelvalley.com

France : Augmentation des cas de cancer du col de l'utérus dans les pays en développement

gsf image pakistanL’an dernier, environ deux millions de femmes à travers le monde ont développé le cancer du sein ou le cancer du col de l’utérus. Plus de 600 000 d'entre elles sont mortes, soit l’équivalent de six grands avions remplis de passagers s’écrasant chaque jour.

Ce sont les résultats d’une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’université de Washington à Seattle et publiée dans le journal britannique The Lancet juste avant la conférence sur les maladies non transmissibles organisée à New York par les Nations Unies.

L’étude, qui offre la première analyse mondiale de l’incidence et de la mortalité des cancers du sein et du col de l’utérus, s’est basée sur les données de 187 pays. Elle démontre que si les décès liés au cancer du sein concernent surtout les femmes plus âgées vivant dans des pays plus riches, 76 % des cas de cancer du col de l’utérus se produisent maintenant dans les pays en développement, où l’incidence de la maladie continue d’augmenter. Près de la moitié de ces cas concernent des femmes de moins de 50 ans.

Lire la suite : www.irinnews.org