Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

OncoMali

Pays : France OncoMali
Président : David MONTEAU
Adresse : 149 avenue du Maine
75014 Paris
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet :
Facebook : OncoMali

Journée mondiale de lutte contre le cancer : Le Mali enregistre plus de 586 nouveaux cas

WCD Mali

Chaque année, la date 4 février est consacrée, à la journée Mondiale de lutte contre le cancer. Dans notre pays, ONCOMALI a organisé, hier au CNAM une vidéoconférence avec l'institut Marie Curie de Paris. Les chiffres liés à la maladie du cancer sont effarants et provoquent la stupeur dans plusieurs pays. La courbe est vertigineuse au Mali qui a enregistré plus 586 nouveaux cas. C'était hier à CNAM (Centre national d'Appui à la Maladie) sise à Djikoroni para.
Le Mali ne reste pas en marge de cette journée. C'est dans ce cadre que ONCO Mali a décidé d'animer hier une conférence sur les avancées dans les traitements du cancer en Afrique et le cas particulier du Mali. L'occasion pour les cancérologues de faire le point de la situation de la maladie au Mali afin de mieux faire connaitre le cancer notamment sa prise en charge et les moyens de prévenions.

En toile de fond, une vidéoconférence à la CNAM en vue « d'informer et de sensibiliser les populations sur les enjeux thérapeutiques et la stratégie de la prise en charge du cancer au Mali », a déclaré la modératrice, Dr Diallo.

Pour la prise en charge de la maladie, Dr Diallo Fanta, a informé de la subvention de la chimiothérapie par l'Etat Malien. Pour lui, cette subvention est salutaire et mérite d'être renforcée. Car selon les estimations, le nombre de cancéreux pourrait augmenter à plus de 22 millions au cours des deux prochaines décennies. Environ 8,2 millions de décès sont dus au cancer dans le monde en 2012.

Le Mali a enregistré 586 nouveaux cas de cancer en 2013, soit une augmentation de 12% par rapport à 2008. Les femmes sont les premières victimes parmi les cas les plus fréquents sont le cancer de l'utérus, le cancer du sein entre autres. C'est donc un problème de santé publique. Selon l'OMS, un tiers au moins de l'ensemble des cas de cancer sont évitables. La prévention constitue la stratégie à long terme la plus rentable pour lutter contre le cancer.

A titre de rappel, la cérémonie était présidée par le représentant de la Directrice nationale de la santé.

Mali : Visioconférence OncoMali

groupe (54)

L'association française ONCOMALI et CIRA Mali en partenariat avec le rotary Club Bamako Djoliba, le Ministère de la santé et de l'Hygiène publique à travers l'ANTIM, organise le 4 février 2014 la journée mondiale de lutte contre le cancer animée en visioconférence par des chercheurs de renommées internationales à l'hôtel Radisson Blu de 13h à 17h.

La participation massive des médecins spécialistes, des chirurgiens, des gynécologues, des médecins généralistes, et de tout autre professionnel de santé qui s'intéresse aux questions de luttes contre le cancer au Mali est vivement souhaité.

Téléchargez le programme



FRANCE : Cancer du sein : le T-DM1, un cheval de Troie pour tuer les cellules cancéreuses HER2.

C'est sans doute l'événement de l'édition 2012 de la conférence de cancérologie de l'ASCO. Un assemblage de deux molécules, le T-DM1, permet de freiner considérablement l'évolution d'une forme agressive de cancer du sein au prix de très peu d'effets secondaires.

Il y a des analogies faciles et rebattues, telles celle du cheval de Troie, la statue équestre laissée devant la ville assiégée et qui dissimulait en fait des guerriers qui ne devaient sortir qu'une fois l'animal introduit dans la cité.

L'histoire du T-DM1 c'est pourtant exactement celle du cheval de Troie.

Ce médicament est composé de deux éléments. Le premier est un anticorps monoclonal, le trastuzumab (T) commercialisé sous le nom d'Herceptin.

Il est utilisé dans une forme particulière de cancer du sein, dite HER2+.
Dans ce cancer qui représente 20 % des tumeurs diagnostiquées chaque année, les cellules cancéreuses portent à leur surface un récepteur, HER2, qui, stimulé par des agents non identifiés, va faire s'emballer la cellule cancéreuse qui va proliférer et se répandre dans l'organisme.
Cette forme de cancer est très agressive...

Lire la suite : docteurjd.com

Coopération Médicale contre le cancer au Mali et en Afrique

Malgré la prise de conscience très encourageante des institutions internationales, notamment de l'ONU, de s'attaquer aux problèmes des maladies non-transmissibles, et en particulier de la prévention et du dépistage précoce du cancer, l'année 2011 fût une année fragilisante pour le monde, l'Afrique et le Mali en particulier qui ont été affectés par la crise économique mondiale en plus de la crise politique qui touche la région. En outre, pour ce qui est du sujet qui nous intéresse plus particulièrement, les prévisions sont alarmantes quant à l'explosion des cas de cancer en Afrique d'ici 2020, notamment lié au tabagisme.

Dans ce contexte, OncoMali a gardé le cap en 2011 et concrétisé plusieurs projets, qui sont inscrits dans la durée. Ainsi, la formation continue des médecins généralistes, qui a été engagée à Bamako cette été sera prolongée en 2012 et 2013. Année après année, notre engagement ne faiblit pas et nos projets avancent! Nous vous vous remercions pour votre soutien passé et à venir, et vous souhaitons à tous et à toutes une très belle année 2012 : a' ni san kura! ....

Lire la lettre d'information complète d'OncoMali : Cliquez ici !