Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Côte d'Ivoire : L’ONU s`apprête à lancer une attaque de grande envergure contre des maladies non transmissibles

L’Assemblée générale des Nations Unies se réunira les 19 et 20 septembre prochains à New York, de l’optique de s'attaquer à des maladies non transmissibles (MNT) qui entraînent un important de décès dans le monde.

Les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques, le cancer et le diabète, des MNT liées au mode de vie comme le fait de fumer, d'avoir une mauvaise alimentation, de ne pas pratiquer une activité physique régulière ou de consommer de l'alcool à l'excès, sont beaucoup meurtrières, selon une information de l’OMS diffusée sur le site de l’ambassade des USA à Abidjan.

"Les maladies transmissibles représentent en effet 63% de tous les décès au monde", révèle-t-on. La décision de l’ONU de consacrer un sommet aux MNT reflète la prise de conscience croissante du boulet que sont ces maladies pour le développement économique, indique l’information de l’OMS, ajoutant que le coût mondial des MNT, entre 2005 et 2030, est estimé à 35.000 milliards de dollars, au regard d’une étude de la Banque mondiale.

La session de l'ONU qui aura lieu prochainement aura le mérite de mettre en relief ces maladies chroniques qui ont tendance à échapper à l'attention du public en raison de leur longue période d'incubation. Les MNT ont beau avoir des conséquences considérables, elles ne sont pas moins évitables, et les participants à la session de l'ONU formuleront des stratégies sur la manière de faire passer cette information dans la population mondiale, fait remarquer l’OMS aux populations qui sont exposées au quotidien à ces maladies.

"Arrêter de fumer, renoncer aux mauvaises habitudes alimentaires, faire de l'exercice et modérer sa consommation d'alcool par exemple, sont autant de stratégies capables d'alléger le tribut des MNT, notamment les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 d'environ 75%, et le cancer de 40%", selon le Dr Roger Glass, directeur du Fogarty International Center à l'Institut national de la santé (NIH).

"A ce jour, l'Assemblée générale de l'ONU n'a consacré une session spéciale qu'à une seule maladie, en l'occurrence le VIH/Sida. Cet événement avait marqué un tournant dans la coopération mondiale et dans la lutte contre cette maladie", fait observer le Dr Glass qui espère voir l'histoire se répéter les 19 et 20 septembre prochains.

Lire la suite : news.abidjan.net

Côte d'Ivoire : Prévention cancer : pas d’"aliment miracle"

Contrairement à une idée reçue, aucun aliment ne peut à lui tout seul réduire les risques de cancer. C’est ce que révèle jeudi le rapport d’un groupe d’experts réunis à la demande de l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses). Au terme de quatre ans de travaux, ces derniers contestent l'idée d'"aliment" miracle et insiste sur l'interaction entre alimentation équilibrée et exercice régulier.

Lire la suite : abidjanboussole.com

Actions de la LICC

La LICC a récemment réalisé de nombreuses actions auprès de la population et organismes à Abidjan et à l’intérieur du pays pour la lutte contre le cancer:

  • Journées de sensibilisation sur les cancers du sein et du col de l’utérus, dont une caravane qui a sillonné plusieurs communes du district d’Abidjan et l’intérieur du pays
  • Mobilisation pour la formation des journalistes, vecteur de l’information
  • Sensibilisation au sein des entreprises : à la SOTRA (Société de Transport Abidjanaise)
  • Sensibilisation des associations de femmes
  • Enseignements Post – Universitaires sur le cancer à l’attention des Professionnels de la santé
  • Mise en place de bureaux de relais locaux à Yamoussoukro, Bouaké et San Pedro
  • Organisation d’un téléthon pour l’achat des traitements de chimiothérapie
  • Gala de bienfaisance pour la récolte de fonds d’une valeur de : 54 000 000 FCFA
  • Nombreux dons de matériel médical tels que deux mammographes et quatre colposcopes offerts au CHU de Treichville, Cocody et Yopougon
  • Réhabilitation du centre d’éveil du service d’oncologie– pédiatrique de Treichville, dirigé par le Pr ANDOH Joseph
  • Remise de traitements de chimiothérapie pour les malades du sein et du col de l’utérus au représentant du Ministre de la santé et de l’Hygiène publique

Actions à venir

Octobre 2011 : Participation à la deuxième rencontre de L’ALIAM

Février 2012 : Participation à la célébration de la journée mondiale contre le cancer avec les autres associations ivoiriennes.

Projets à venir

2012 : Organisation en partenariat avec VEMCO d’une vaste campagne de sensibilisation et d’information suivie d’un dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus selon la méthode IVA (Inspection Visuelle à l’Acide acétique)

Côte d’Ivoire : Au moins 20 000 cas de cancer chaque année

Le directeur coordonateur du Programme national de lutte contre le cancer (PNLC) le docteur Innocent Adoubi a déclaré vendredi à Abidjan qu’au moins 20 000 nouveaux cas de cancer se manifestent chaque année en Côte d’ Ivoire.

Selon le docteur Adoubi, 3500 cas de cette « maladie chronique » sont attendus au niveau de la seule ville d’Abidjan, la capitale économique. « Le cancer est un véritable problème de santé publique. Il s’attaque aussi bien aux hommes qu’aux femmes. », a-t- il précisé, notant que « l’on dénombre 12 types de cancer. »

Lire la suite : Afriscoop.net