Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Environ 27% des Camerounais cancéreux également porteurs du sida (étude)

Environ 27% de Camerounais atteints de cancers sont également porteurs du virus du sida, soit plus du double du taux de prévalence nationale (12%), selon de récentes études locales...Trois études menées par l'équipe médicale du chef du service d'oncologie médicale à l'Hôpital général de Yaoundé, le Dr Paul Ndom, entre octobre 2001 et septembre 2002, ont mis en évidence que le pourcentage de cancéreux infectés par le VIH-sida oscillait entre 25 et 30% au Cameroun.

Lire la suite...

Arbre de Noël de la SOCHIMIO

La SOCHIMIO organise le 15 décembre prochain à Yaoundé, l'édition 2012 de sa traditionnelle cérémonie d'arbre de noël en faveur des malades du cancer.

L'évènement placé sous le thème : célébrons la vie avec les malades du cancer ; vise entre autres objectifs : Sensibiliser les populations sur le cancer et ses modes de prévention, Apporter un réconfort moral et psychologique aux malades du cancer et à leurs familles, créer une chaine de solidarité nationale autour des malades et trouver des parrains à certains malades pour les aider à supporter les coûts de traitement.

Il est aussi surtout question de sensibiliser l'opinion publique sur le fait que le cancer n'est pas une fatalité et que l'on peut bien vivre longtemps avec la maladie.

Outre la remise des cadeaux aux malades, le programme de cet événement prévoit aussi un culte œcuménique en faveur des malades.

Afin de soutenir les malades du cancer et leurs familles, toutes les âmes de bonne volonté sont interpellées. La manifestation d'intérêt peut se faire soit à travers un cadeau aux malades ou par un engagement à prendre en charge une partie ou la totalité des frais de traitement d'un ou de plusieurs malades.
Pour tout soutien aux malades, bien vouloir contacter la SOCHIMIO au 22 22 53 42 / 77 77 92 86

Le Président
Prof. NDOM Paul

pdfTélécharge le Communiqué de presse

pdfTélécharger l'Affiche

pdfTélécharger le Programme

CAMEROUN : 6 conseils pour réduire les risques de cancer du sein

La plupart des tumeurs du sein se développent sous l'influence des œstrogènes qui imprègnent la glande mammaire. Or la quantité de ces hormones est en partie innée, en partie liée à nos comportements. Nos conseils pour réduire les risques au minimum.

1. Cancer du sein: des enfants avant 30 ans

Bien sûr, il faut déjà trouver le futur papa. Mais ensuite, mieux vaut ne pas trop attendre pour fonder une famille. Un bébé avant 30 ans, puis un ou deux après, est bénéfique. Car la grossesse conduit les cellules mammaires à une maturité complète qui les protège de la dégénérescence. Les grossesses diminuent aussi les périodes sous pilule. Or, le risque de cancer du sein est très légèrement augmenté chez les femmes qui ont pris la pilule plus de cinq ans avant leur premier bébé...

Lire la suite : cameroun-online.com

CAMEROUN : La conisation contre le cancer du col de l'utérus

Grâce à de nouvelles méthodes de traitement, les gynécologues espèrent réduire les risques d'ablation de cet organe.

Gisèle Ngok, 34 ans l'a échappé belle ! Il y a deux ans, cette jeune dame au sourire éclatant aujourd'hui a plongé en plein cauchemar : «j'avais de fréquentes douleurs au bas ventre. N'étant pas souvent sujette aux règles douloureuses, je me suis rendue chez mon gynécologue qui, après un frottis, m'a diagnostiqué une lésion cancéreuse. Bien qu'il m'ait rassurée en affirmant qu'à ce stade-là, les choses pouvaient être rattrapées, j'ai vu le monde s'effondrer.

Après les différents examens, la lésion a été repérée et en une journée, a été enlevée. Je rends grâce à Dieu car, je garde encore l'espoir de faire d'autres enfants.» Si l'histoire de Gisèle s'est terminée avec le sourire, il n'en n'est pas de même pour toutes ces femmes dépistées au fil des années.Selon des statistiques datant de 2010, environ 32% des cancers dépistés chaque année au Cameroun sont des cas de cancers du col de l'utérus. Selon des sources médicales, ce « fléau » touche de plus en plus les jeunes filles camerounaises...

Lire la suite : fr.allafrica.com 

Cameroun: Tabagisme chez les jeunes, les autorités sans solutions efficaces

1260371565947Les jeunes camerounais fument de plus en plus, malgré les risques encourus et présentés par les campagnes anti tabac.

De plus en plus de jeunes fument.

On estime à 25% le nombre de personnes qui fument au Cameroun. Ils sont de plus en plus nombreux, mais surtout de plus en plus jeunes. Dans les grandes villes Yaoundé et Douala, la cigarette fait partie du quotidien de certains jeunes de moins de 14 ans. Gaétan, élève en classe de 4ème a 13 ans et demi : j'ai fumé ma première cigarette l'an dernier, c'était le dernier jour de classe, j'avais 12 ans et demi. Ils sont nombreux des jeunes qui comme Gaëtan grillent de nombreuses cigarettes par jours. Un chiffre qui malheureusement évolue avec l'âge. Des études ont montré que le taux de prise de cigarette chez chaque jeune double chaque année.

Lire la suite : journalducameroun.com