Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Stratégie de coopération de l'OMS avec le Burundi 2009–2013

La Stratégie de Coopération de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avec le Burundi représente la vision à moyen terme de l’OMS pour sa coopération, et définit un cadre stratégique d’action.

La présente Stratégie de Coopération s’inspire du Programme d’Actions prioritaires (PAP) pour la mise en œuvre du Cadre stratégique de Lutte contre la Pauvreté du Burundi (CSLP) 2007-2010, du Programme du Gouvernement du Burundi 2005-2010, de l’étude prospective “Burundi 2025”, de la Politique nationale de Santé (PNS) 2005-2015 et du Plan national de Développement sanitaire (PNDS) 2006-2010, de la Stratégie de Coopération de l’OMS avec le Burundi 2005-2009, du 11e Programme général de Travail de l’OMS 2006-2015, du Plan stratégique à moyen terme de l’OMS 2008-2013, ainsi que du Plan cadre des Nations unies pour l’aide au développement (UNDAF) 2010-2014.

Les raisons qui poussent à la préparation de ce document de stratégie de coopération avec le Burundi sont multiples. Comme certains pays en développement, le Burundi bénéficie depuis 2006 de l’initiative de l’allègement de la dette. Il s’agit d’une grande opportunité pour le secteur de la santé, qui fait partie des domaines sociaux éligibles dans le cadre de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (IPPTE).

Le Burundi continue à bénéficier de l’appui de partenaires comme le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et paludisme. Il vient de bénéficier de l’intervention de la GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination), dans le cadre du renforcement du système de santé.

Au moment où le pays dispose de documents de planification du développement comme le CSLP complet, le PNDS et l’UNDAF 2010-2014, il s’avère opportun de revoir la stratégie de coopération en vue d’aligner et d’harmoniser l’action de l’OMS avec l’agenda du pays, principe de base des déclarations de Rome et de Paris.

Enfin, des changements significatifs, intervenus dans l’organisation des activités de l’OMS, avec la mise en place de trois équipes interpays, au niveau de la Région africaine, pour appuyer efficacement l’exécution des programmes dans les pays, nécessitent la prise en considération de cette nouvelle donne dans le document de stratégie avec les pays. Enfin, l’initiative IHP+ récemment initiée, demande une coordination encore plus renforcée.

Au cours de l’élaboration de ce document de stratégie, des échanges fructueux ont été menés avec plusieurs partenaires œuvrant dans le secteur de la santé. Il s’agit du Ministère de la Santé publique et de lutte contre le Sida, des bailleurs de fonds, des agences des N a t i o n s   U n i e s   d i r e c t e m e n t   i m p l i q u é e s   d a n s   l a   s a n t é ,   e t   d e s   o r g a n i s a t i o n s   n o n gouvernementales œuvrant pour la santé.

Le but visé était qu’ils cheminent avec l’OMS, dans la formulation de cette stratégie, pour que sa mise en œuvre en soit facilitée.

LUTTE CONTRE LES MALADIES TRANSMISSIBLES ET NON TRANSMISSIBLES

Lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme

L’OMS contribuera à apporter son appui :

• Au passage à échelle des interventions d’accès universel, aux services de prévention, soins et traitement des IST, du VIH et du sida ;

• Au renforcement des capacités des agents communautaires pour une meilleure contribution à la prévention, au dépistage, et à la prise en charge de la tuberculose ;

• Au renforcement de la surveillance et de la prise en charge des cas de tuberculose multi résistante et de la co-infection VIH/TUB ;

• A l’accès universel aux services de traitement et de prévention du paludisme ;

• Renforcement des bases factuelles nécessaires à la gestion de l’initiative FRP.

Lutte contre les maladies tropicales négligées et maladies chroniques non transmissibles

L’OMS va apporter son appui :

• Au passage à échelle dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte intégrée

contre les MTN ;

• À l’élaboration des politiques nationales de lutte contre les maladies chroniques

non transmissibles ;

• À la réhabilitation psychosociale à base communautaire.

Retrouver toutes les informations du plan d'action stratégique de l'OMS pour le Burundi : Stratégie de coopération Burundi 2009-2013