Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Le cancer du col de l'utérus en progression au Burundi

462BE6F1 21E5 49D6 B0D0 552C1EE05489

Bujumbura (Burundi) - Au total 1421 nouveaux cas d'infection aux papillona virus, responsable du cancer du col de l'utérus chez la femme, sont diagnostiqués chaque année au Burundi, selon le Dr Zacharie Ndizeye, professeur à la faculté de médecine du Burundi lors de la présentation mardi de son étude sur ce virus.

Chaque année également 1080 burundaises meurent de ce cancer qui est le premier cancer féminin au Burundi et le quatrième au niveau mondial, d'après Dr Ndizeye.

Il a déploré le fait que le Burundi ne dispose pas encore de stratégie de lutte contre cette maladie. Cependant, Il est prévu, d' après lui, que le Burundi reçoive un soutien de GAVI (Alliance mondiale pour les Vaccins et l'immunisation) pour démarrer un projet de démonstration de vaccination anti- HPV5 (Virus Papillone Humain).

Lire la suite

Le cancer au Burundi : le pire peut être évité

cancer burundi nahayoLe cancer est une des grandes causes de mortalité dans le monde. Au Burundi, il reste moins diagnostiqué, mais grâce à l'intégration régionale, les burundais pourraient mieux se faire soigner et en tout état de cause : mieux vaut se faire un diagnostic précoce.

« C’est difficile d’éviter le cancer mais il y a moyen d’en éviter les causes», tels sont les propos du Docteur Nahayo Gabriel, président de l’Association Burundaise de Lutte contre le Cancer.

Le médecin suggère d’éviter de fumer et d’enfumer les autres, de boire modérément, de se vacciner par exemple contre l’hépatite B, dont le vaccin est disponible pour tous, d’éviter de l’alimentation déséquilibrée.

Parmi les autres causes du cancer, il ajoute le stress, le vieillissement, les infections, sans exclure la pollution et la dégradation de la couche d’ozone qui sont des éléments pouvant augmenter le cancer.

Lire la suite...

Burundi - Ruyigi : le cancer du col de l’utérus bientôt dépisté et traité à l’Hôpital Rema

Hôpital Rema de Ruyigi 300x225

Sexuellement transmissible, le cancer du col de l’utérus est la deuxième forme la plus fréquente du cancer chez les femmes à l’échelle mondiale après le cancer du sein. Provoqué par le virus du papillome humain (HPV), il se développe à partir de l’épithélium du col de l’utérus. Depuis quelques jours, des laborantins de l’Hôpital Rema de Ruyigi, construit par la Maison Shalom, suivent une formation. L’objectif est de pouvoir dépister les lésions précancéreuses par la pratique du frottis (prélèvement des cellules du col) et de les traiter avant que le cancer ne se développe. Pour Omer Cimpaye, médecin directeur de cet hôpital, c’est une bonne nouvelle pour la population burundaise dans la mesure où peu d’hôpitaux burundais, voire aucun, sont capables de faire toutes ces opérations.

Lire la suite...

Les médias Burundais invités à contribuer dans la lutte contre le tabac

Burundi

A l’occasion de la journée mondiale sans tabac édition 2013, et la lutte contre l’asthme, le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida a organisé le 13 juin 2013, un atelier média dans le but de sensibiliser les journalistes sur leur rôle dans la lutte contre le tabac. Il a été demandé aux médias de renforcer les émissions en rapport avec le tabagisme en montrant qu’il est à l’origine des problèmes sanitaires notamment le cancer et l’asthme.

Lire la suite...