ALGÉRIE : hausse des cancers chez les jeunes

une 1059217 465x348Les adolescents et jeunes adultes âgés entre 15 et 39 ans sont de plus en plus affectés par le cancer. Le cancer du sein touche 30% de cette population. La consanguinité, l'alimentation et l'environnement sont les facteurs les plus incriminés.

Lors de la 25e session d'Eurocancer tenue à Paris du 19 au 21 juin, les scientifiques ont mis en lumière les avancées les plus récentes, notamment sur la biologie du cancer pour la prochaine décennie. Les cancers chez les adolescents et les jeunes adultes inquiètent les spécialistes notamment du Maghréb et du Monde arabe. Le cancer, toutes formes confondues, chez les adolescents et les jeunes adultes au Maghreb, a fait l'objet d'une session à Eurocancer. Les études effectuées dans cette région ont montré une pyramide des âges inversée pour ce type de maladies. La majorité de ces jeunes touchés par le cancer sont âgés de moins de 35 ans, soit 60% d'entre eux, ont souligné les oncologues de Tunisie, du Maroc et d'Algérie...

Lire la suite : elwatan.com

ALGÉRIE : Une étude chez les jeunes sétifiens

La particularité épidémiologique dans les cancers chez les adolescents et jeunes adultes en Algérie a été présentée par le Dr Hamdi Cherfi, épidémiologue à l'hôpital de Sétif.

2912 cas de cancer sont détectés chez des jeunes adolescents et les jeunes adultes (15-39 ans de 1986 à 2008 au niveau du Registre du cancer de Sétif. L'objectif de cette étude est d'étudier l'impact de la transition épidémiologique sur les cancers des adolescents et des jeunes adultes de déterminer et de décrire les principales formes de cancer chez les adolescents et les jeunes adultes de 1986 à 2008 et d'étudier les tendances de l'incidence entre 1986 et 2008 pour les principales localisations. L'étude en question a touché la tranche d'âge de 15 à 19 ans, pour les adolescents, et 20 à 39 ans, pour les jeunes adultes.

Les principales localisations chez l'adolescent et l'homme jeune ce sont chez les cancers des ganglions lymphatiques avec 16,52% suivis des naso-larynx avec 15,16%. Chez la femme, le cancer du sein est placé en 22,30, suivi des cancers des ganglions lymphatiques avec 12,06 et le colon rectum 8%. Ainsi, l'étude a révélé que les tranches d'âge les plus touchées par ces cancers sont les 15-39 soit 24,9% de cette population et 75% des plus de 40 ans. Pour le cancer du sein, elles sont 30% de femmes qui sont touchées entre 15 et 39 ans. Ces résultats plaident, a souligné le Pr Hamdi Chérif, en faveur de l'approfondissement des recherches sur les raisons de ces particularités épidémiologiques dans notamment les pays en pleine mutation démographique et épidémiologique...

Lire la suite : elwatan.com

ALGÉRIE : Le cancer du col de l’utérus deuxième cause de mortalité au niveau national

L'Algérie est le deuxième pays en termes de prévalence du cancer du col de l'utérus dans le monde arabe après la Somalie, a indiqué vendredi le gynécologue Chafi Belkacem, précisant que ce type de cancer était la deuxième cause de mortalité au niveau national.

Dans un exposé présenté lors du 10e congrès national de la société algérienne de recherche sur la ménopause, le docteur Chafi a tiré la sonnette d'alarme sur la progression du cancer du col utérin en Algérie, notamment dans l'ouest du pays.

Le cancer du col de l'utérus demeure le premier cancer responsable de mortalité chez les femmes africaines, sachant que 80 % des femmes atteintes du cancer du col utérin vivent dans les pays en développement...

Lire la suite : maghrebemergent.com

ALGÉRIE : L’Institut national de recherche sur le cancer d'Oran opérationnel en 2013

Le futur Institut national de recherche sur le cancer, en construction à Oran, sera opérationnel en 2013, a indiqué samedi le Directeur de la Santé et de la population (DSP) de la wilaya.

Cette structure spécialisée permettra, à terme, de consolider la lutte contre les pathologies cancéreuses, a souligné Abdelkader Guessab lors d'une rencontre organisée par l'association d'aide aux enfants cancéreux à l'occasion de la journée mondiale de l'enfance.

L'Institut, en cours de réalisation à proximité de l'Etablissement hospitalier universitaire 1er Novembre 1954 (EHU), à l'Est de la ville d'Oran, connaît un taux d'avancement estimé à 40 %, a-t-il précisé.

Les efforts déployés par l'Etat dans le domaine de la santé en général et pour la prise en charge des pathologies graves en particulier ont été mis en relief lors de cette rencontre animée au siège de l'association...

Lire la suite : maghrebemergent.com

ALGERIE: Les chiffres préoccupants du cancer en 2012

cancer-194x200Algérie 2012 – Le chiffre est extrêmement préoccupant. Plus de 43.000 nouveaux cas de cancer sont recensés depuis le début de cette année. C'est ce qu'a révélé hier le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbas, qui souligne même que ce chiffre est en deçà de la réalité.

Le ministre qui intervenait à l'occasion d'un séminaire organisé à l'hôtel Hilton d'Alger par Philips Healthcare sous le thème «Cancer : défis et innovations technologiques», a indiqué que le cancer est devenu la principale cause de mortalité en Algérie.

C'est un défi majeur auquel est désormais confronté notre pays, explique le ministre de la Santé qui affirme que l'Algérie s'est résolument engagée dans la lutte contre la maladie, à travers notamment l'acquisition de matériels ultrasophistiqués. A ce sujet justement, Djamel Ould Abbas a déclaré que le temps de l'acquisition de matériel sans s'assurer de la pièce de rechange et de la formation du personnel médical est révolu....

Lire la suite : city-dz.com