Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Algérie : L’association Nour Doha célèbre la Journée mondiale contre de cancer «Faut se bouger !»

nour-dohab-souhil 2012003

Ils arborent des T-shirts oranges affichant un slogan : «Faut se bouger !». Ils sont étudiants, lycéens et médecins. Ils sont les bénévoles dans la lutte contre le cancer au sein de l'Association Nour Doha.

Hier après-midi, les membres de l'Association Nour Doha ont souligné la célébration de la Journée mondiale contre le cancer, dans le patio de Riadh El Feth, à Alger, en présence de Arrad Moussa, représentant du ministère de la Santé. Des médecins, des malades, des universitaires, des lycéens et autres anonymes, tous faisant dans le bénévolat, se sont investis d'une mission, une opération, un sacerdoce, pour démystifier le cancer. Et ce, non seulement auprès des malades, mais aussi du public passant, en apportant un peu de lumière (du jour, traduction de Nour Doha).

Lire la suite 

Algérie : L’Association Ennour se joint à l’ALIAM et à l’UICC pour mettre fin aux idées reçues et à la désinformation sur le cancer

Chaque année plus 14 millions de nouveaux cas de cancer et plus de 8 millions de décès par cancer dans le monde
En Algérie, Le cancer est un véritable problème de santé publique, environ 40.000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année. Ceci est du principalement à l'augmentation de l'espérance de vie des personnes âgées, la transformation de l'environnement et les changements de mode de vie. Le cancer et les autres maladies chroniques non transmissibles s'inscrivent aujourd'hui parmi les nouveaux besoins prioritaires en santé publique. Le cancer est devenu un fardeau, et un véritable drame social pour les malades, leurs familles et leurs entourages, d'autant que l'accessibilité aux soins reste très difficile. Dans la Wilaya de Sétif, 1500 nouveaux cas de cancer sont enregistrés chaque année, et 5000 nouveaux cas par an dans la région de Sétif.
Chaque année, l'Organisation Mondiale de la Santé, aux côtés de l'Union internationale Contre le Cancer, mettent en avant des moyens susceptibles de faire reculer la charge de cette maladie partout dans le monde. Plus du tiers des cancers pourraient être évités, uniquement par la prévention et l'information .La Journée Mondiale Contre le Cancer constitue l'occasion idéale pour le faire savoir.


Cette année la campagne de la Journée Mondiale Contre le Cancer, se focalise sur l'objectif 5 de la Déclaration Mondiale sur la Santé, qui consiste à réduire la stigmatisation et améliorer les connaissances générales sur le cancer en rejetant les idées reçues sous le thème: « Halte aux idées reçues ».

Il s'agit de lutter contre quatre mythes essentiels :


1-Parler du cancer, même si c'est un sujet difficile à aborder, en particulier dans notre société. Le fait de parler ouvertement de la maladie peut améliorer les situations à un niveau individuel et collectif.
-L'annonce d'un cancer est un événement bouleversant, choquant, qui peut inspirer la peur, la colère, la tristesse, la solitude et l'anxiété.
-Dans certaines régions de notre pays, le cancer reste un sujet tabou où les personnes atteintes d'un cancer souffrent d'une stigmatisation et d'une discrimination les poussant à refuser de se faire soigner.
-La perception négative du cancer par le public peut donner aux patients cancéreux l'impression qu'ils sont invisibles « quand on a un cancer, on est souvent mis à l'écart ».
-Donc, Parler du cancer autour de lui, aux membres de sa famille, à ses amis et collègues peut contribuer à surmonter ces difficultés.
Dans la Wilaya de Sétif les deux tiers des personnes interrogées partagent cette opinion
« Quand on a un cancer, mieux vaut en parler le plus possible avec ses proches».

2-Il existe des signes et des symptômes du cancer
La plupart des cancers s'accompagnent de signes et de symptômes. Le diagnostic précoce présente des avantages indiscutables.
Les premiers signes et symptômes ne sont pas connus pour tous les cancers. Mais pour de nombreux types de cancer, la connaissance de ces signes est importante.
-Les cancers détectés à un stade précoce sont plus facilement traitables que les cancers détectés à un stade avancé d'où l'importance de consulter dés l'apparition des premiers symptômes.
Selon le Registre du Cancer de Sétif les trois quarts des cancers sont diagnostiqués à un stade tardif T3, T4, et leurs chances de survie sont très basses.
-La sensibilisation du public et la formation des professionnels de la santé sur les signes et symptômes du cancer est indispensable.

3-On peut faire beaucoup de choses pour éviter le cancer
Il existe de nombreuses mesures pour lutter contre le cancer au niveau individuel, communautaire et politique.
-Le tabagisme, le facteur de risque le plus courant, est responsable du tiers des cancers et tue un consommateur sur deux.
-l'alcool est fortement lié à une augmentation du risque de beaucoup de cancers.
- Le surpoids et l'obésité sont entrain d'augmenter de façon alarmante dans notre pays. Ils sont fortement liés à une augmentation du risque de cancer et des autres maladies chroniques.
-L'exposition aux rayons ultraviolets (UV) est nocive. Et c'est la cause majeure du cancer de la peau.
-Des infections dues au virus de l'hépatite B, au papillomavirus humain et à la bactérie (HP) sont respectivement associées aux cancers du foie, du col de l'utérus et de l'estomac.
-L'exposition à des facteurs cancérigènes comme l'amiante, le benzène, le vinyle, le formol ... sur le lieu de travail augmente le taux de décès par cancer.
-Et La prévention reste le moyen le plus durable et affichant le meilleur rapport coût/efficacité pour réduire la charge du cancer sur le long terme.
-Le dépistage du cancer du sein, des cancers du col, et des cancers colo rectaux peuvent sauver plusieurs milliers de personnes du cancer.

4-On a le droit à l'accessibilité aux soins et à un traitement contre le cancer
Tout le monde a le droit d'accéder à des traitements et des services efficaces et prouvés, sur un pied d'égalité, et sans souffrir en conséquence.
Dans la Wilaya de Sétif, selon un sondage trois personnes sur cinq pensent que le cancer est une maladie incurable et que « Une fois on a un cancer, on ne peut rien faire ».
-Tout le monde devrait avoir accès, sans discrimination, aux services de santé dont il a besoin, ainsi qu'à des médicaments et à des technologies sûres, abordables et efficaces.- Les établissements de soins spécialisés en cancérologie permettent d'effectuer tous les traitements dans un même endroit, en proposant ainsi une équipe pluridisciplinaire de toutes les spécialités en relation avec la cancérologie.

L'ouverture du Centre Anti Cancer de Sétif, avec toutes ses spécialités, est l'espoir d'une meilleure accessibilité et prise en charge des malades atteints de cancer de toute la région.
-le cancer ne reconnait pas de frontière, et est susceptible de toucher toutes les populations à travers le monde.
- Et Il est moins coûteux d'investir dans la prévention, le dépistage et le diagnostic précoce du cancer que d'en gérer les conséquences.


Pr Mokhtar Hamdi Cherif

Algérie : Algérie - Réception de l'institut national de recherche sur le cancer d'Oran, fin 2014

2505431195 small 1Un Institut national de recherche sur le cancer, en cours de construction à Oran, sera livré fin de l'année 2014, a-t-on appris du directeur de la Santé et de la population (DSP) de la wilaya.

Le taux de réalisation de cette infrastructure hospitalière de 120 lits, hautement spécialisée, est actuellement de 40%, a-t-il indiqué récemment en marge de la visite du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Une fois réceptionné, l'Institut contribuera à la lutte contre les pathologies cancéreuses et à renforcer les capacités médicales et hospitalières au profit des atteints de cette maladie dans la région.

Il permettra aussi de diminuer la charge sur l'actuel centre anti-cancer "Emir Abdelkader" de Misserghine qui prend en charge les malades de plusieurs wilayas dans l'Ouest du pays.

Une enveloppe financière de l'ordre de 1,5 milliard DA a été consacrée à la réalisation de cette infrastructure à proximité de l'EHU "1er novembre 1954" à haï USTO à l'Est d'Oran.

APS

Plus d'infos

Algérie - Le cancer lymphatique, le plus répandu parmi les cancers du sang

1380581059

Les cellules malignes se proliférant aux niveaux des glandes lymphatiques donnant des cancers, sont en tête des cancers du sang les plus répandus en Algérie, a expliqué à Alger, la chef de service hématologie du centre de lutte anti-cancer Pierre et Marie Curie, le Dr Nadia Boudjerra.

La spécialiste qui s'exprimait lors d'une journée d'études organisée par l'association "Nour Eddoha" d'aide aux cancéreux a affirmé que le cancer lymphatique venait en tête des cancers du sang les plus fréquents en Algérie et le huitième sur l'ensemble des affections cancéreuses.

Lire la suite...