Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Premier traitement efficace contre le cancer de la thyroïde

L'anticancéreux Nexavar bloquant la division des cellules cancéreuses et la formation des vaisseaux sanguins nourriciers de la tumeur a doublé la survie de malades atteints d'un cancer de la thyroïde résistant à la radiothérapie. Il s'agit du premier anticancéreux, depuis quarante ans, à montrer une efficacité contre des cancers agressifs de la thyroïde résistants au traitement à l'iode radioactif, soulignent les auteurs de l'étude clinique à la Conférence de l'American Society of Clinical Oncoly (ASCO), réunis au mois de mai à Chicago.

Ce sont 417 patients atteints d'un cancer thyroïdien différencié métastasé résistant au radio iode qui ont participé à cet essai clinique de phase 3 dont la moitié a été traitée avec du Nexavar (sorafenib), et l'autre partie avec un placebo.

La survie sans progression du cancer a été de 10,8 mois dans le groupe du Nexavar et de 5,8 mois dans celui du placebo. Le taux de réduction des tumeurs a atteint 30% et plus chez 12,2% des malades traités avec le Nexavar contre seulement 0,5% chez ceux ayant pris un placebo. De plus, 42% des participants dans le groupe du Nexavar ont connu une stabi- lisation de leur cancer pendant six mois ou plus. Le cancer différencié de la thyroïde est le plus fréquent type de cancer de cette glande. Il compte pour environ 85% des 60 000 cas de tumeurs malignes de la thyroïde diagnostiquées chaque année aux États-Unis.

Lire la suite