Les portables et le cancer

Les risques de cancer liés aux téléphones portables, évoqués par des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont un "sujet sérieux" qui mérite d’être plus amplement étudié, a estimé jeudi un responsable de l’opérateur américain AT&T.

"Le secteur ne devrait pas avoir trop à s’inquiéter", a déclaré le responsable de la téléphonie mobile chez AT&T, Ralph de La Vega, notant que les conclusions de ces experts publiées mardi reposaient sur une étude vieille d’un an.

"Toutefois, nous devrions continuer d’étudier" le sujet, a-t-il ajouté au dernier jour de la conférence D9 organisée par le site d’informations All Things Digital à Rancho Palos Verdes (Californie, ouest).

"C’est un sujet sérieux", a-t-il poursuivi.

Des experts internationaux, réunis à l’initiative de l’OMS, ont estimé mardi que l’usage des téléphones portables pouvait être cancérigène, plaidant en faveur de l’utilisation des kits mains libres et de la pratique des SMS.

Le jour même, l’association professionnelle américaine CTIA-The Wireless avait souligné que la classification "peut-être cancérogène pour l’homme" ne signifiait pas "que les téléphones portables provoquent le cancer".

L’agence de recherche sur le cancer de l’OMS, qui a publié ces résultats, "a, par le passé, classé dans cette même catégorie les légumes marinés et le café", avait souligné l’association.

D’après les professionnels, "des preuves limitées émanant d’études statistiques peuvent être trouvées, bien que les résultats puissent n’être le produit que de partis pris et de certaines erreurs".

R&D UNICANCER au congrès de l’ASCO 2011

R&D UNICANCER, ancien Bureau d’études cliniques et thérapeutiques (BECT) de la Fédération française des Centres de lutte contre le cancer, sera présent à l’édition 2011 du congrès de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology), le principal rendez-vous de la communauté internationale de cancérologues, qui aura lieu du 3 au 7 juin à Chicago (Etats-Unis), pour onze communications. Les études promues par R&D UNICANCER feront l’objet de quatre présentations orales - dont une retenue pour le « Best of ASCO » -, cinq posters discussions et deux posters.

Lire la suite : Unicancer.fr

La Journée mondiale sans tabac 2011 célèbre la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac

L'OMS se félicite des avancées en matière de lutte contre le tabagisme et demande l'application totale du traité.

La consommation de tabac est l’un des facteurs contribuant le plus à l’épidémie de maladies non transmissibles, comme les accidents cardiaques, vasculaires cérébraux, les cancers ou l’emphysème, responsable de 63% du total des décès, les pays à revenu faible ou intermédiaire déplorant 80% de ces morts. Jusqu’à la moitié des consommateurs de tabac finiront par mourir d’une maladie en relation avec le tabagisme.

Lire la suite : Who.int

Sommet de l'ONU sur les MNT : 19-20 Septembre 2011

Alliance SummitCe Sommet des Nations Unies, qui aura lieu à New York du 19 au 20 septembre 2011, aura pour objectifs d'encourager et soutenir des actions d'ordre mondial et local pour montrer l'impact socio-économique et sanitaires des maladies non-transmissibles (MNT), grâce à des approches multisectorielles.

Il visera également à créer un engagement mondial pour mettre en place la "Stratégie Mondiale pour la Prévention et le Contrôle des MNT".

L'événement se tiendra en présence des chefs d'Etats et des gouvernements ainsi que des experts de la santé publique venant du monde entier.

L'alliance MNT entreprendra des activités qui précéderont et suivront le sommet de l'ONU en:ONU11

  • Menant un mouvement de la société civile luttant contre les MNT
  • Produisant des arguments basés sur des faits prouvés pour supporter ma cause des MNT
  • Représentant à l'échelle mondiale la voix de ses membres et des gens souffrant de MNT
  • Travaillant avec les ONG, les gouvernements et les entreprises afin de faire avancer ses demandes principales en lien avec le sommet de l'ONU

Ces demandes, que l'alliance MNT espère seront présentes dans le document final des résolutions prises au sommet de l'ONU, sont les suivantes:

  • Que les gouvernements soient tenus responsables pour leurs plans contre les MNT, et que ces derniers soient évalués
  • Que la Convention Cadre de Lutte Anti-Tabac (CCLAT) soit mise en oeuvre dans sa totalité
  • Que la communauté internationale s'engage à prévenir ce qui est évitable
  • Qu'un consensus international au sujet de l'approche à privilégier pour le traitement des MNT soit adopté
  • Que les ressources nécessaires aux interventions permettant de prévenir les MNT soient mobilisées
  • Que les MNT soient incluses dans les objectifs qui succèderont aux Objectifs du Millénaire pour le Développement actuellement en place

Pour plus d'informations, consultez le site de l'Alliance MNT.

8ème Conférence Internationale de l'OAREC

aortic oarec

Sous le thème "Entrer dans le 21ème siècle pour lutter contre le cancer en Afrique", les principaux sujets qui feront l’objet des discussions sont la prise en charge d’avant-garde du cancer, la science fondamentale et la recherche clinique sur les cancers spécifiques à l'Afrique. Les sous-thèmes suivants feront également parties des discussions: les cancers liés aux infections, le cancer et le HIV, les cancers évitables, les programmes de lutte contre le cancer, la pathologie, la biologie du cancer, les soins palliatifs, les soins infirmiers oncologiques, les registres du cancer, le tabac et le cancer, la radiation et la chimiothérapie dans les régions aux ressources limitées, la formation à la bonne pratique clinique, l’éthique dans la recherche sur le cancer, le renforcement des capacités, la méthodologie de la recherche et les récentes informations sur les cancers par localisation.

La conférence comprendra des exposés liminaires, des séances plénières, des communications libres sur la recherche menée en Afrique et sur le plan international et des ateliers approfondis. Les conférenciers viendront du monde entier représentant une expertise de haute qualité. Les langues officielles de la conférence sont le français et l'anglais et une traduction simultanée sera assurée pour les discours et les séances plénières.

Pour plus d'informations, visitez le site de la conférence.