Santé dans le monde en 2013 : l’OMS invite à poursuivre la recherche

femmes africaines

L’OMS, dans son rôle d’autorité sanitaire mondiale, vient d’établir un bilan sur la santé dans le monde d'aujourd’hui. Sans une poursuite de la recherche scientifique, les progrès qu’elle souhaite instaurer et généraliser ne pourront se réaliser. Parmi ses objectifs les plus fous : la couverture sanitaire universelle.
Selon l’OMS, « le but de la couverture universelle en matière de santé est de faire en sorte que tous les individus aient accès aux services dont ils ont besoin sans que cela entraîne pour les usagers de difficultés financières ».

Lire la suite...

Vers un dépistage de cancers du poumon par scanner à faible dose

LNCC

Les recommandations actualisées du National Comprehensive Cancer Network (NCCN), un groupe de 21 centres de cancérologie aux Etats-Unis, préconisent l'utilisation du scanner faiblement irradiant comme outil de dépistage du cancer du poumon chez les patients à haut risque de développer la maladie [1].
Cette recommandation est une première dans le monde de la cancérologie. Elle est classée 2A, ce qui correspond à un « faible niveau de preuve », mais elle fait consensus au sein du NCCN.

Lire la suite...

Maputo abrite la septième conférence sur le cancer en Afrique

Maputo abrite la septième conférence sur le cancer en Afrique

Au cours de la septième conférence sur le cancer en Afrique, qui s’est ouverte le 22 juillet à Maputo, au Mozambique, les épouses des chefs d’État africains ont décidé d’ajouter à leur champ d'actions la lutte contre le cancer de la prostate, outre le cancer du col de l’utérus et du sein. La république du Congo est représentée par l’épouse du chef de l’État, Antoinette Sassou N’Guesso.
Placée sous le thème «Ensemble nous pouvons sauver des vies», cette réunion vise à encourager les plaidoyers afin d’augmenter la sensibilisation contre les cancers du col de l’utérus et du sein en Afrique ; de mobiliser les ressources nécessaires aux niveaux national et international et de réduire la stigmatisation des personnes vivant avec ce type de cancer.

Lire la suite...