Le Ghana lance une campagne de vaccination contre le HPV

Ghana - Le Ghana a lancé lundi un programme de vaccination contre le virus des papillomes humains ( HPV) , visant à immuniser les écolières contre cette source de tumeurs cancéreuses dévastatrice, qui est la première cause de mortalité des femmes en âge de se reproduire au Ghana.

Du 4 au 8 novembre, et avec le soutien du Global Alliance for Vaccines and Immunization (GAVI), les jeunes filles de neuf à 13 ans de 17 districts du Ghana seront vaccinées contre le HPV, qui est la première cause de cancers du col de l'utérus au Ghana et dans de nombreux pays du monde.

À l'occasion du lancement du programme pilote à Dodowa, dans la région du Grand Accra, la première dame du pays, Lordina Mahama, a conseillé aux mères de sensibiliser leurs jeunes filles sur le fait que le vaccin contre le HPV ne protégeait pas contre les autres maladies sexuellement transmissible, comme le VIH, ou contre le fait de tomber enceinte.

Lire la suite sur icilome.com

20èmes Journées Internationales de Médecine Légale

logo congres fevrier 1
La Société Méditerranéenne de Médecine légale organise, en partenariat avec la Société Française et Francophone d'Ethique Médicale et la Société Française de Médecine Légale, et avec le soutien de l'Université Paris Descartes et de la Communauté d'Universités Sorbonne Paris Cité, les XXèmes Journées Internationales Méditerranéennes de Médecine Légale.

"Les nouvelles pratiques en médecine légale : La personne, l'Ethique et le corps"

Ces rencontres se tiendront les 24 et 25 février 2014, à Paris, à la Faculté de Médecine de l'Université Paris Descartes:
15 rue de l'École de Médecine
75006 PARIS
(Métro Odéon)

En option, une visite de l'Institut Médico-Légal de Paris aura lieu le 26 février 2014, sur inscription.

Voir le programme

France: Les origines du cancer

Les origines du cancer se révèlent peu à peuGrâce à une coopération internationale exemplaire de chercheurs et de médecins, le voile se lève progressivement sur les étapes conduisant au développement d’un cancer.
Les origines du cancer se révèlent peu à peu
Ensemble, on est plus fort. Tel pourrait être le surnom du programme international International Cancer Genome Consortium (ICGC) initié en 2008. Réunissant plusieurs centaines de chercheurs et de médecins à travers le monde, ce programme vise à séquencer les génomes des tumeurs de plusieurs milliers de patients afin de mieux comprendre, pour une cinquantaine de types de cancers, le rôle des altérations génomiques dans le développement de ces cancers. L’Institut national du cancer (INCa) représente la France au sein de ce consortium. A ce titre, il coordonne l’ensemble du dispositif dont font partie des médecins-chercheurs du département de Biologie des tumeurs, le Centre de ressources biologiques et l’unité Gestion des essais cliniques pour l’Institut Curie.

Lire la suite...
Source: Institut Curie