Congrès mondial contre le cancer dans :
Toggle Bar

Algérie : Quand le tabou du cancer du sein se brise…

12 200 150-ALG“Liberté” accompagne la caravane El-Amel à Nâama et à Béchar

La caravane El-Amel, du nom de l’Association d’aide aux personnes atteintes du cancer du centre Pierre-et-Marie-Curie d’Alger, a repris son bâton de pèlerin en ce mois de novembre, pour sillonner cette fois-ci successivement les régions de Nâama et de Béchar.
L’objectif est de sensibiliser à la fois les citoyens et les professionnels de la santé à la nécessité de lutter (ensemble) contre cette pathologie en général, particulièrement contre le cancer du sein. Ce dernier étant devenu, de nos jours, un véritable tsunami qui ne cesse de dévaster un grand pan de la société : plus de 10 000 nouveaux cas diagnostiqués durant l’année en cours, alors qu’environ 3500 femmes décèdent chaque année des causes de cette maladie ! Le constat est tellement alarmant qu’une prise de conscience, en amont et en aval, s’avère plus que jamais vitale. Le risque augmente notamment chez les femmes âgées de 40 ans et plus.
D’où l’importance de sensibiliser toutes les femmes à faire une mammographie tous les deux ans à partir de l’âge incriminé. Il s’agit là de la recommandation essentielle des médecins spécialistes, qui animent les journées d’information et de sensibilisation du grand public durant la présente campagne menée par l’association El-Amel.
Conscientes du risque que représente cette maladie, les femmes n’ont pas manqué d’envahir toutes les salles où se sont déroulées, du vendredi 25 à mercredi 30 novembre, ces journées d’information. En effet, ni le froid glacial qui caractérise, en ce début d’hiver, le couloir steppique abritant les villes de Nâama, Mécheria et Aïn Sefra, ni les longues distances à parcourir dans cet immense espace subsaharien de la wilaya de Béchar n’ont dissuadé les femmes à sortir de chez elles pour profiter du passage de la caravane El-Amel et bénéficier des orientations et autres conseils prodigués par des médecins chevronnés.

Lire la suite : www.liberte-algerie.com