NIGER : Areva condamné après le décès par cancer d'un ex-salarié d'une mine d'uranium

MineArlit1 0Le groupe français du nucléaire Areva a été condamné le 11 mai par un tribunal français à la suite du décès d'un ancien employé dans la mine d'uranium d'Akokan au Niger. Serge Venel a succombé à un cancer du poumon en 2009, maladie qu'il a toujours liée à son activité professionnelle. La justice française confirme donc que l'exposition aux poussières d'uranium et le manque de protection sont à l'origine de ce décès. Cette décision du tribunal ouvre la voie à d'autres possibles procédures judiciaires de la part de salariés français et nigériens.

L'exposition aux poussières d'uranium des ouvriers de la Cominak, la filiale d'Areva au Niger a toujours été sous contrôle et limitée. C'est ce qu'indique le groupe du nucléaire français. Depuis quelques temps, des observatoires de santé ont été mis en place sur les sites d'extraction au Gabon et plus récemment au Niger. Selon Christophe Neugnot, porte-parole des activités minières d'Areva, « l'observatoire de la santé est lancé au Niger depuis le mois de décembre. Mais de toute façon, le suivi radiologique a toujours été fait »...

Lire la suite : rfi.fr/afrique